Qaraqosh, chrétiens d'Irak

Date de sortie d'origine : 15 octobre 2011
Label: Ad Vitam records
Copyright: 2011 AV records
Durée totale: 53:47
ASIN: B005QJHWHE 



"Qaraqosh veut dire « l’oiseau noir » en langue ottomane. Aujourd’hui on utilise, de préférence, son nom antique « Baghdédé », nom assyrien vieux de trois mille ans qui veut dire « lieu de bonheur ». Les habitants de cette ville, en effet, sont une communauté heureuse comme les oiseaux, qui chantent leur histoire depuis le fin fond de l’antiquité. Ils sillonnent la plaine de Ninive, dernière capitale assyrienne au nord de la Mésopotamie, le fameux berceau biblique. Cette ville a gardé sa foi chrétienne, enracinée dans l’évangélisation de saint Thomas, l’apôtre du Christ, et deux de ses disciples, Mar Marie et Mar Addai. Malgré les multiples persécutions et invasions des Perses, Arabes, Mongoles, Turcs et enfin Américains, ils sont là, témoins de leur histoire. Depuis la chute de Saddam Hussein en 2003, la population a doublé. Aujourd’hui on dénombre plus de 40 000 habitants, dont plus de 10 000 sont des réfugiés et des rescapés de la guerre. Les innombrables persécutions contre les Chrétiens ont pris leur apogée à Mossoul et à Bagdad. Qaraqosh, à l’écart des zones fanatiques, limitrophe du Kurdistan, est devenue la nouvelle « Arche de Noé » où s’abritent les Chrétiens, exilés dans leur propre pays. Le déluge des fanatiques et des fondamentalistes a forcé les Chrétiens à quitter leur berceau d’origine pour une nouvelle terre étrangère, au Kurdistan ou dans les villages chrétiens de la plaine de Ninive, dont Qaraqosh. Alors, dans cette Arche située 35 km au sud-est de Mossoul, est née une nouvelle communauté dans laquelle on prie et on chante notre épopée ensemble. Tous se respectent et partagent la joie et la misère, au-delà des frontières et appartenances confessionnelles, linguistiques ou ethniques. 
Le 8 mars 2011, Jean-Yves Labat de Rossi, pétri d’aventures et de bonté, débarque dans cette « Arche Qaraqoshienne » pour orchestrer les voix à l’unisson. Il est venu pour nous dire simplement : « il faut faire entendre au monde l’histoire de votre foi par votre voix ». Sa besace n’était rien qu’une petite valise magique contenant un minuscule matériel d’enregistrement ultra sophistiqué qui pouvait même, me semble-t-il, capter le soupir des anges. Carte blanche lui a été accordée par le Conseil des évêques de Ninive pour réaliser son projet : faire chanter cette communauté chrétienne malgré les souffrances qu’elle a subi depuis deux mille ans. Une centaine de jeunes, chorales et solistes, filles, garçons, diacres, prêtres, religieux et même des évêques de différentes confessions, ont lâché leurs voix dans les micros perchés de Jean-Yves Labat de Rossi. Dansantes ou mélancoliques, ces voix, chargées de quarts de ton ou de vibratos, ont réalisé une symphonie harmonieuse dans laquelle les voix humaines s’alternent avec celles du ciel. Chanter au diapason et en glossolalie est le propre de ce superbe CD. Les langues orientales – syriaque, chaldéen, arabe et soureth - se sont réunies dans un même répertoire pour chanter leur unité dans la diversité. Vous découvrez gravés sur ce disque l’aujourd’hui de cette communauté chrétienne dont la langue est l’araméen et l’origine est mésopotamienne. Une langue araméenne que Jésus a parlé jadis, ainsi que la vierge Marie, saint Joseph, saint Thomas l’incrédule et les apôtres, et elle est encore notre langue maternelle. Avec Jean-Yves, nous avons chanté et prié à Qaraqosh le « Notre Père », « Aboune dbashmaio », et le « Hallélouyah », pour marquer notre espérance malgré la violence et l’injustice mondiale et vivre en harmonie avec « Dieu et les hommes », contre la cacophonie contemporaine. 
Père Nageeb Mekhaïl o.p., supérieur des Dominicains de Mossoul Qaraqosh, le 29 juin 2011"
    
1. Ummarli’Eita- Dis-moi, Ô Eglise (chaldéen) 
Chanté pour les messes dominicales durant la période liturgique de la sanctification de l’Eglise. 
Solistes : Stive Jalil et Amira Yuhana (du Chœur Kinnarat Al-Rouh).

 2. Marane Isho Malka Zghida- Seigneur Jésus est le Roi adoré (chaldéen)
Hymne composée de dix vers, chantée en alternatif entre les diacres et les fidèles, après la communion à la messe chaldéenne. Chœur Kinnarat Al-Rouh.

 3. Moran ethraham a’laine- Seigneur, prend pitié (syriaque)
Chœur Asdiqaa' Yassou' 

4. Aaboun dbashmayo- Pater Noster (syriaque)
Chœur Asdiqaa' Yassou'.

5. Tobaihoon- Heureux les bons serviteurs (syriaque)
Chanté pour les ordinations diverses, diaconales, sacerdotales et épiscopales.
Chœur Asdiqaa' Yassou'

6. Tobaic dato rabo banbiyé- Bienheureux es-tu, Ô toi le plus grand parmi les prophètes (syriaque).
Chanté pour la fête de saint Jean-Baptiste, le précurseur de Jésus et le plus grand parmi les prophètes. Chœur Asdiqaa' Yassou'.

7. Darb al Alaam- Le chemin de la croix (syriaque)
Complainte pour Jésus sur le chemin du Calvaire. Nous marchons avec toi Jésus sur ce chemin de souffrance. Ta montée en Croix est une réalité vécue aujourd'hui par notre peuple chrétien. Prends pitié de nous.
Chœur Asdiqaa' Yassou' - Soliste : Huda Patak

8. Sidro- Prière (syriaque)
Cantique pour les vêpres du mercredi du temps ordinaire.
Diacre Artine Qapo

9. Tar’okh Moran- Je frappe à ta porte Seigneur (syriaque)
Chant d'entrée de la messe dominicale pour préparer les cœurs à la pénitence.
Chœur Mar Aphram du Séminaire Syriaque Catholique

10. Sohthaw atoun- Vous les martyrs (syriaque).
Apologie pour la fête des martyrs qui sont avec les saints et les prophètes.
Soliste : Père Duraid Barbar

11. Oumla Maryam berthed Dawid-Marie, fille de David, s’est mise debout (soureth).
Lamentation de la Vierge Marie, fille de David, qui accompagne son Fils souffrant, plié sous le fardeau de la croix. Elle prend son Fils dans ses bras pour le consoler et le soulager.
Chœur Al-Kinnara (Solistes : Père Duraid Barbar et Rasha Momika).

12. Hau dnouroné zoy’in méné - Celui que les puissances célestes craignent (syriaque).
Chant pour la préparation pénitentielle avant la communion au corps et au sang du Christ.
Chœur Al-Kinnara

13. Yauno tlitho- La Petite Colombe (syriaque)
La Petite Colombe porte en Elle l'Aigle éternel.
Chant de Noël pour louer la jeune Vierge qui porte en Elle le Fils de toute éternité.
Chœur Al-Kinnara

14. Mshiho éthileth- Le Christ est né (syriaque)
Chant de Noël, où toute la création s’incline devant le Messie, le nouveau-né.
Chœur Al-Kinnara

15. To bashlom - Viens dans la paix (syriaque)
Hymne pour accueillir en procession les évêques dans l'église.
Chœur Shams Al-Imanne

16. Qadish qadish- Sanctus (syriaque)
Chanté à la messe avant la consécration du corps et du sang du Christ.
Chœur Shams Al-Imanne.

17. Ho Ktilo- Celui qui est tué (syriaque)
Cantique du Jeudi Saint. Celui qui est l'Agneau Pascal est tué en souvenir de la sortie d'Egypte.
Chœur Shams Al-Imanne.

18. Yalé Zoré - Les petits enfants, filles et garçons (soureth)
Gloire à Lui pour toujours. C'est Lui qui est né de la Vierge Marie à minuit pour le salut de l'humanité. Chœur Shams Al-Imanne.

19. Ho komlay- Voici Il est ressuscité Celui qui a été tué (syriaque)
Chant pour la résurrection du Christ parmi les morts.
Chœur Shams Al-Imanne- Soliste : père Duraid Barbar.

20. Salibu al Rabbi najatie - La croix du Seigneur est mon salut (arabe)
Chant pour le Vendredi Saint.
Chœur Shams Al-Imanne.

21. Lakhu Maran- Seigneur, à Toi la louange (chaldéen)
Hymne chantée par les fidèles au début de la messe chaldéenne. Seigneur, Toi qui ressuscite nos corps et qui sauve nos âmes, qu'il est doux de te rendre grâce et de chanter ta louange.
Communauté des frères Dominicains.

22. Shlama ellakh Maryam - Je vous salue Marie (soureth)
Version chantée selon la tradition chaldéenne en soureth, le dialecte araméen, du village de Sanat, dans l’extrême nord de l’Irak.
Soliste : Père Nageeb Mekhaïl o.p.

23. Brishé da Slibo - Du haut de la croix (syriaque)
Chant pour le Christ qui a sauvé l'humanité du haut de la Croix.
Chœur Mar Yacoub Al-Moukatta'

24. Mén sofré shkalé gartho - Saint Paul a reçu une mission des scribes (syriaque)
Chant pour la conversion de Saul qui, après avoir persécuté les disciples de Jésus, est devenu le disciple du Christ. Son nom est devenu Paul. Père Salem Ata-Allah

25. Emro Shmayono - L’Agneau céleste (syriaque)
Cantique pour la communion à la Sainte messe ou la fête Pascale.
Choeur Mar Gorgis

26. Sha’bu al Massihi - Le peuple chrétien (arabe)
Chant pour la fête des Rameaux.
Chœur Asdiqaa' Yassou' - Solistes : Huda Pataq & Talee’ Chahola

27. Al yawma kad wafaki - Il vous est arrivé aujourd’hui (arabe)
Chant pour la fête des Rameaux.
Chœur Asdiqaa' Yassou'

28. Ho Ktilo bmessré - Celui qui est tué… (syriaque).
Cantique du Jeudi Saint. Celui qui est l'Agneau Pascal est tué en souvenir de la sortie d'Egypte. Chanteurs du Conseil des évêques de Ninive : Père Yacoub Babawi (supérieur du couvent desSyriaques orthodoxes de Naqurtaya), Mgr Georges Casmoussa (ex-archevêque syro-catholique de Mossoul), Mgr Grégorios Saliba Shimun (archevêque des Syriaques orthodoxes de Mossoul), Mgr Yuhanna Petros Moché (archevêque syro-catholique de Mossoul) et le Père NageebMekhaïl o.p. (supérieur des Dominicains de Mossoul – Qaraqosh).


À se procurer en CD ou en téléchargement.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Manuel de Soureth ou comment apprendre la langue des anges

Le syriaque, langue d'Abraham, des soufis et des Anges

L'alimentation kurde comparée à celles des autres communautés du Kurdistan : Arméniens, Assyro-Chaldéens et Juifs