Accéder au contenu principal

Dengbêj Huseynê Farê





Were Têlî Têlî Têlî…
Were Têlî, Têlî, Têlî…
Hey lê lê zalimê lê
Ez serê sibê radibim ji xewa şêrîn bang dikim dibêjim Têlî
Di nava rojê de dibêjim Têlî
Ber êvar dibêjim Têlî
Bi saetê, deqê û saniyê dibêjim Têlî…
Ji axir û kedera dilê xwe re bang dikim dibêjim Têlî...

Viens, Têlî, Têlî…
Ô tyrannie
Je me suis levé à l'aube, tiré du doux sommeil, j'ai appelé, j'ai dit (ton nom) : Têlî
Au milieu du jour, j'ai dit ton nom Têlî
Au crépuscule, je dis ton nom Têlî
Toutes les heures, minutes et secondes, je dis ton nom Têlî
Par le feu et la souffrance de mon cœur, j'appelle et je dis ton nom Têlî


Lê lê Têliyê malxirabê,
Wele tu hur î, boz î beyaz î
Xalisê moxlîs î, beyt-ul êmin î, tu kihêlî
Nod û neh nav û îmze li ber navê te lêketine
Li ber dilê min dîsa tu pir şêrînî
Malxirabê wele tu kihêlî

Têlî Dévastation
Mon Dieu tu es houri, claire et blanche
Tu es pure et franche, tu es le Palais de la Confiance, tu es un pur-sang,
Dans ton nom résonnent Quatre-vingt-dix neufs Noms*
À mon cœur tu es si douce une fois encore
Dévastation mon Dieu tu es un pur-sang


Tu vê sibê li qarşî çavê min sekinî
Ez nizanim tu qîz î, tu bûk î, tu jinebî yî
Ser dev û lêvên te yên bi xêlî
Îsal sala 7 û 8’an e dilê min li te ye
Tu çima ser çavê xwe ji min vedişêrî

Ce matin à Kars tu avais posé tes yeux sur moi
Je ne sais si tu es fille, mariée, étrangère
Sur ta bouche et tes lèvres cachées par le voile
Cette année, cela fait sept ans, huit ans que mon cœur est à toi
Pourquoi maintenant me caches-tu tes yeux ?

Lê lê malxirabê
7 heb birayên te hene, 7 heb xwîşkên min hene
Ji bo xatirê çavên te ez ê ji te bikim berdêlî...

Dévastation…
Tu as sept frères, j'ai sept sœurs
Par égard pour tes yeux, nous nos marierons tous en fratrie**

* Une allusion aux 99 noms-attributs d'Allah
** Le mariage berdelî, très fréquent chez les Kurdes, consiste à faire épouser deux frères à deux sœurs (ou au moins proches parents) ; ici, avec 16 personnes  il s'agit d'un très très grand berdelî, aussi grand que le cœur de l'amoureux…

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Manuel de Soureth ou comment apprendre la langue des anges

Épuisé sur Amazon, on peut trouver le manuel à des prix raisonnables chez Decitre.

Introduction(extraits) "L'araméen, dit-on, est la langue des anges, et si vous prévoyez qu'à défaut d'une vie vertueuse un petit coup de piston ne sera pas de trop pour que vous soyez admis dans le Jardin d'Allah au jour du Jugement, quand vous serez perdu au milieu de la multitude des humains se pressant devant l'entrée, vous pouvez espérer que son redoutable gardien sera si heureux de vous entendre le saluer dans sa propre langue qu'il entrouvrira la porte pour vous laisser passer." (Ceux qui se demanderaient pourquoi le soureth est la langue des anges, même ceux gardant le Paradis des musulmans, peuvent se reporter à ce lien, on vous dit tout).

"Si votre esprit, plutôt que se s'élever vers les sphères célestes, est attiré par celles d'ici-bas, vous serez fasciné par une langue qui porte le témoignage écrit de l'histoire de l'humanité – tant matérie…

Le syriaque, langue d'Abraham, des soufis et des Anges

À signaler sur le Cercle catholique syriaque, un article en ligne, passionnant, de Françoise Briquel-Chatonnet, initialement publié dans les actes du colloque Dialogue des religions d’Abraham pour la tolérance et la paix, Tunis 8-10 décembre 2004, Tunis, université Al-Manar : Abraham chez les auteurs syriaques : une figure du croyant pour des chrétiens en monde musulman.
Il s'agit d'une étude de la figure d'Abraham telle que l'ont vue, développée et commentée les chrétiens syriaques, d'abord en la distinguant du judaïsme et puis de l'islam, comme l'introduit l'auteur elle-même :
Les chrétiens syriaques ont produit une abondante littérature très ancrée dans le patrimoine biblique dont ils étaient nourris. C’est pourquoi, invitée à m’intéresser à Abraham en tant que figure de la tolérance dans les trois religions monothéistes, j’ai souhaité partir de cette littérature qui se révèle de grand intérêt. Comme cette littérature spirituelle ou mystique syriaque n&…

Concert de soutien à l'Institut kurde