Accéder au contenu principal

Au fond de ma barque /Çaryek esman bi şûn de

Au fond de ma barque, un recueil de poèmes écrit par Şeymus Dagtekin en français, a été traduit en kurde par Sacha Illitch et publié aux éditions Avesta

Juste aller-retour des choses et des langues, me dis-je, quand on trime pour rendre de la poésie kurde en français (rien qu'hier, je faisais rire des compatriotes avec le 'cœur rôti comme un kebab par le feu de l'amour' du Mollah de Djezireh ; et comment rendre ça pathétique hein ? Amis poètes-cuisiniers, bonsoir), que d'autres s'échinent à faire le sens inverse. Et puis ça permet d'enrichir son vocabulaire kurde de mots très utiles comme 'huîtres' : îstrîdiye ou escalopes : parxane


Combien suis-je eau / Çendî av im ez :


Quand tu te retires du monde
Le monde ne s'arrête pas pour autant
Ne se retire pas
Quand tu vas dans le vaste monde
Tu ne deviens pas vaste pour autant
Quand tu te prives de la multitude
Tu n'occupes pas pour autant ta solitude
Tu ne l'élargis pas
Quand tu te chasses du bruit
Tu ne découvres pas pour autant le silence
Quand tu te coupes les branches
Tu n'augmentes pas pour autant
La sève qui irrigue ton front

Gava ku tu xwe vedikişînî ji cîhanê
Cîhan ranaweste ji bo wê çendê
Xwe venakişîne
Gava tu diçî cîhana berfireh
Tu berfireh nabî ji bo wê çendê
Gava tu xwe bêpar dikî ji zêdahiyê
Tu danagirî tenhabûna xwe ji bo wê çendê
Tu wê fireh nakî
Gava tu xwe vedirevînî ji pirdengiyê
Tu peyda nakî bêdengiyê ji bo wê çendê
Gava ku tu şaxên xwe jêdikî
Tu zêde nakî ji bo wê çendê
Şireya ku av dide eniya te




Abolition du hasard / Wêrankirina tesadufê :

Non, pas de cimetière aujourd'hui
Je poursuis tes restes
Pas à pas, je défais chaque pierre
Chaque rue
Pour refaire ton rêve de sable et de roses
En regardant passer les gloires
Adossé au tronc du poirier
Mon frère


Na, nîne îro goristan
Li pey jibermayînên te me
Gav bi gav, veçêdikim her kevirek
Ker kolanek
Ji bo nû  ve ava bikim xewna te ji qûmê û gulan
Bi temaşekirina derbasbûna serfiraziyan
Pişt li darhirmiyê
Birayê min

Ce que j'ai de reptile en moi / Çiqas xişokî heye li ba min :






Ça, c'est comment tu aurais dû être
Ça, c'est des mots où tu aurais dû paraître
Ça, le regard où j'aurais dû disparaître
/

Quoi que tu dises, je dirai amour
Serpente à ma porte
Même si je te voyais dans le détail
Même si tu me voyais dans l'avenir
Sans savoir ce que j'attendrai
Sans savoir ce qu'engendrerait mon attente

Mais au fond de moi
Un moineau
Qui ne veut prendre aucune sortie
Ne veut rester dans aucune case
Pour faire de moi
Cette boussole sans nord

Ev, weka tu diviyabû tu bibî
Ev, gotinên ku diviyabû  tu lê diyar bî
Ev, nêrîn ya ku diviyabû ez lê wida bûma
/

Tu her çi bibêjî, ez ê bêjim evîn
Bixirike li ber deriyê min
Ger min te bidîta jî bi hûrgilî
Ger te min bidîta jî li di demên pêş de
Bê ku zanibim ezê li benda çi bim
Bê ku zanibim wê çi biafirîne rawestana min

Lê bi baweriya min
Çivîkek
Ku naxwaze tu derketinek
Naxwaze raweste di tu çavîkekê de
Ji bo min bike
Vê pisûleya bê başûr



Un quart de ciel après / Çaryek esman bi şûn de


Attaquer le sud, ça marche toujours, avec les bêtes qui ont perdu tout nord
Et les braves petites filles qui s'épuiseront à toutes les courses
Mais jusqu'où veux-tu pousser le mot avec ta tête ridicule
Pour parler de quelle gloire


Êrişa başûr, her dimeşe, bi heywanên ku winda kirine hemû bakûr
Û canik keçikên piçûk ku wê bêhal bikevin ji hemû meşan
Lê tu dixwazî heta ku gotinê tam bidî bi serê xwe yî qeşmerî
Ji bo qalkirina kîjan serfiraziyê


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Manuel de Soureth ou comment apprendre la langue des anges

Épuisé sur Amazon, on peut trouver le manuel à des prix raisonnables chez Decitre.

Introduction(extraits) "L'araméen, dit-on, est la langue des anges, et si vous prévoyez qu'à défaut d'une vie vertueuse un petit coup de piston ne sera pas de trop pour que vous soyez admis dans le Jardin d'Allah au jour du Jugement, quand vous serez perdu au milieu de la multitude des humains se pressant devant l'entrée, vous pouvez espérer que son redoutable gardien sera si heureux de vous entendre le saluer dans sa propre langue qu'il entrouvrira la porte pour vous laisser passer." (Ceux qui se demanderaient pourquoi le soureth est la langue des anges, même ceux gardant le Paradis des musulmans, peuvent se reporter à ce lien, on vous dit tout).

"Si votre esprit, plutôt que se s'élever vers les sphères célestes, est attiré par celles d'ici-bas, vous serez fasciné par une langue qui porte le témoignage écrit de l'histoire de l'humanité – tant matérie…

Le syriaque, langue d'Abraham, des soufis et des Anges

À signaler sur le Cercle catholique syriaque, un article en ligne, passionnant, de Françoise Briquel-Chatonnet, initialement publié dans les actes du colloque Dialogue des religions d’Abraham pour la tolérance et la paix, Tunis 8-10 décembre 2004, Tunis, université Al-Manar : Abraham chez les auteurs syriaques : une figure du croyant pour des chrétiens en monde musulman.
Il s'agit d'une étude de la figure d'Abraham telle que l'ont vue, développée et commentée les chrétiens syriaques, d'abord en la distinguant du judaïsme et puis de l'islam, comme l'introduit l'auteur elle-même :
Les chrétiens syriaques ont produit une abondante littérature très ancrée dans le patrimoine biblique dont ils étaient nourris. C’est pourquoi, invitée à m’intéresser à Abraham en tant que figure de la tolérance dans les trois religions monothéistes, j’ai souhaité partir de cette littérature qui se révèle de grand intérêt. Comme cette littérature spirituelle ou mystique syriaque n&…

Concert de soutien à l'Institut kurde