Accéder au contenu principal

La Turquie



Présentation de l'éditeur
Pays-carrefour aux portes de l'Europe, la Turquie contemporaine connaît une trajectoire exceptionnelle. Héritière d'un Empire ottoman considéré un temps comme " l'homme malade de l'Europe ", elle est le premier Etat musulman à entreprendre une véritable modernisation qui, sous la férule de Mustafa Kemal, n'est pas allée sans une certaine dose d'occidentalisation. En témoigne son invention d'une forme de laïcité unique en terre d'islam. Autre exception turque : une expérience démocratique précoce et néanmoins actuelle puisque le système accepte en son sein un parti d'inspiration religieuse, militant de l'adhésion à une Union européenne qui exige toutefois davantage de respect des droits de l'Homme en Turquie. Si le pays est pionnier en matière de démocratie autour de la Méditerranée, celle-ci se révèle néanmoins fragile, car l'armée qui a pris le pouvoir à plusieurs reprises a donné au régime une dimension autoritaire. Cela non seulement en vertu de la tradition centralisatrice de l'Etat turc, mais aussi de la priorité que l'institution militaire accordait à la sécurité nationale du fait du " séparatisme kurde ". La société turque compte nombre de groupes ethniques, si bien que l'identité nationale - incarnée notamment par la langue - s'est développée dans une tension permanente entre un principe d'unité promu par l'Etat et une diversité que l'on retrouve notamment dans la culture, la littérature et les arts, y compris ceux de la table. La diversité reflète ici le positionnement géographique d'un pays au croisement de plusieurs régions : le Moyen-Orient, la zone d'influence russe et l'Union européenne, à laquelle la Turquie désire adhérer malgré les hypothèques géopolitiques qu'auront longtemps fait peser son contentieux avec la Grèce et la question de Chypre. Allié traditionnel des Etats-Unis, la Turquie rejoindra-t-elle le giron européen au terme des négociations qui s'ouvrent aujourd'hui ? La démographie turque, qui alimente déjà une forte communauté immigrée dans l'Union européenne, et l'essor de son économie - dont une partie, il est vrai, relève encore du secteur informel - seront-ils ici perçus comme des atouts ou des menaces ?

Table des matières
Remerciements
Introduction (Semih Vaner)
PREMIÈRE PARTIE : La sortie de l'Empire 
Chapitre premier : L'obsession territoriale ou la douleur des membres fantômes (Stéphane Yérasimos).
Chapitre II : Mustafa Kemal et le kémalisme (Alexandre Jevakhoff)
Chapitre III : Le mouvement constitutionnel (Jean Marcou) 
DEUXIÈME PARTIE : Les relents de l'autoritarisme et les avancées démocratiques 
Chapitre IV : L'État, figure centrale de la modernité turque (Ali Kazancıgil).
Chapitre V : La démocratie et l'autoritarisme vont de pair (Semih Vaner).
Chapitre VI : Démocratie et société civile (Gérard Groc).
Chapitre VII : Structure de pouvoir, coercition et violence (Hamit Bozarslan).
Chapitre VIII : Les femmes, le genre mal-aimé de la République (Şirin Tekeli). 
TROISIÈME PARTIE : L'islam : laïcité, sécularisation et pluralisme 
Chapitre IX : L'islam à la fin de l'Empire ottoman et dans la république kémaliste : diversité et modération (Faruk Bilici).
Chapitre X : Laïcité et laïcisme. Quelques réflexions sur l'islam politique dans le contexte pluraliste (Semih Vaner).
Chapitre XI : La question alévie (Élise Massicard). 
QUATRIÈME PARTIE : Ethnicité et disparités régionales 
Chapitre XII : Reposer la "question kurde" (Jean-François Pérouse).
Chapitre XIII : Diversité ethnique et disparité régionale (Marcel Bazin). 
CINQUIÈME PARTIE : Les économies : économie formelle et économie informelle 
Chapitre XIV : L'économie turque depuis l'avènement de la République : performances ou contre-performances ? (Deniz Akagül).
Chapitre XV : L'économie grise (Teoman Pamukçu et Ahmet Haşim Köse) 
SIXIÈME PARTIE : Les relations extérieures et l'émigration 
Chapitre XVI : Les relatons extérieures. Constance dans la quête de sécurité et d'intégration (Semih Vaner) 
Chapitre XVII : Les incertitudes européennes (Deniz Akagül et Semih Vaner).
Chapitre XVIII : La question de l'émigration turque : une diaspora de cinquante ans en Europe occidentale et dans le reste du monde (Ural Manço). 
SEPTIÈME PARTIE : La culture : ancrages et changements 
Chapitre XIX : La question du roman (Timour Muhidine)
Chapitre XX : Lettres turques de langue française, De La Lyre turque (1902) à Suite byzantine (2003) (Alain Mascarou).
Chapitre XXI : Les musiques. Expression d'une société en mutation (Sami Sadak).
Chapitre XXII : Cinéma et identité nationale (Nicolas Monceau).
Chapitre XXIII : La cuisine ottomane turque et le changement culturel : du Palais de Topkapı aux "palais de couronnes" (Artun Ünsal). 
ANNEXES
Notes sur les lettres turques
Chronologie
Glossaire
Bibliographie thématique sélective
Index des noms de personnes/organisations
Index des noms de lieux
Table des cartes et des tableaux.


Broché: 733 pages
Editeur : Fayard (1 octobre 2005)
Collection : LITT.GENE.
Langue : Français
ISBN-10: 2213623694
ISBN-13: 978-2213623696


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Manuel de Soureth ou comment apprendre la langue des anges

Épuisé sur Amazon, on peut trouver le manuel à des prix raisonnables chez Decitre.

Introduction(extraits) "L'araméen, dit-on, est la langue des anges, et si vous prévoyez qu'à défaut d'une vie vertueuse un petit coup de piston ne sera pas de trop pour que vous soyez admis dans le Jardin d'Allah au jour du Jugement, quand vous serez perdu au milieu de la multitude des humains se pressant devant l'entrée, vous pouvez espérer que son redoutable gardien sera si heureux de vous entendre le saluer dans sa propre langue qu'il entrouvrira la porte pour vous laisser passer." (Ceux qui se demanderaient pourquoi le soureth est la langue des anges, même ceux gardant le Paradis des musulmans, peuvent se reporter à ce lien, on vous dit tout).

"Si votre esprit, plutôt que se s'élever vers les sphères célestes, est attiré par celles d'ici-bas, vous serez fasciné par une langue qui porte le témoignage écrit de l'histoire de l'humanité – tant matérie…

Le syriaque, langue d'Abraham, des soufis et des Anges

À signaler sur le Cercle catholique syriaque, un article en ligne, passionnant, de Françoise Briquel-Chatonnet, initialement publié dans les actes du colloque Dialogue des religions d’Abraham pour la tolérance et la paix, Tunis 8-10 décembre 2004, Tunis, université Al-Manar : Abraham chez les auteurs syriaques : une figure du croyant pour des chrétiens en monde musulman.
Il s'agit d'une étude de la figure d'Abraham telle que l'ont vue, développée et commentée les chrétiens syriaques, d'abord en la distinguant du judaïsme et puis de l'islam, comme l'introduit l'auteur elle-même :
Les chrétiens syriaques ont produit une abondante littérature très ancrée dans le patrimoine biblique dont ils étaient nourris. C’est pourquoi, invitée à m’intéresser à Abraham en tant que figure de la tolérance dans les trois religions monothéistes, j’ai souhaité partir de cette littérature qui se révèle de grand intérêt. Comme cette littérature spirituelle ou mystique syriaque n&…

Concert de soutien à l'Institut kurde