Accéder au contenu principal

8ème festival Badirkhan à Paris

8ème festival Badirkhan à Paris

Du Kurdistan à Paris: établir des ponts culturels entre
les Kurdes et les Français sur le thème

« la culture est l’identité des nations »

Du 9 au 10 juillet 2011 - Hôtel NOVOTEL – Paris Pont de Sèvres


Pour s'y rendre :  En venant du périphérique, sortir Porte de Saint-Cloud et aller en direction de Boulogne - Pont de Sèvres. L'hôtel est sur la gauche après le pont

Parking : Parking public couvert - Parking public extérieur (payant) - Parking privé extérieur clos (payant) - Parking privé couvert (payant)

Gare : Paris Pont de Sèvres
Métro : Pont de Sèvres : ligne 9
Tram n°2 : Musée de Sèvres







Programme


Exposition d’artistes kurdes durant les deux jours : calligraphie et peintures de Namiq Ali Qadir, Burhan Sabir, Hemin Jameel et Mohammed Fatah. Foire du livre kurde (toutes les maisons d’édition du Kurdistan)


samedi 9 juillet



9h30 - 13h : Ouverture du festival : Modérateurs: Joyce Blau, Azad Hamad Sharif



  • L’hymne des Bedirkhan: Jamal Abdul, musique: Anwer Qeredaghi.
  • Discours d’ouverture - Mme Khaman Asaad, représentante du KRG(Gouvernement régional Kurde) en France.
  • Discours de l’organisateur du 8ème festival à Paris - M. Hamid Boubakir
  • Discours du maire de Sèvres.
  • Discours de l’Union des écrivains kurdes : M. Hamid Hussein.
  • Discours du président de l’Institut kurde à Paris – M. Kendal Nazan.
  • Discours du représentant du Parti socialiste français.
  • La réalité des intellectuels au Kurdistan depuis le soulèvement à nos jours : documentaire intitulé "C’est le Kurdistan" produit et réalisé par Hawraz Muhammad.


Déjeuner kurde

15h - 17h : Le rôle des Badirkhan dans la promotion du journalisme kurde : Modérateurs: Najat Abdullah, Luai Jaff

  • Malmisanij
  • Mahmoud Lewendi
  • Dara Bilek
  • Ahmed Kardam
  • Ahmed Demirhan


Questions/réponses
Pause café

17h30-19h : Journalisme et medias aujourd’hui au Kurdistan : Modérateur : Barzan Faraj

  • Luai Jaff
  • Hamid Badirkhan
  • Abdullah Keskin.
  • Ibrahim Seydo Aydogan.
  • Michael Thévenin
  • Karwan Anwar
  • Umed Ali.
  • Behat Hesib Qeredaghi
  • Bengin Haco
  • Hassan Yasin


Questions/réponses


Dimanche 10 juillet 2011


9h30-11h15 : Expérience des écrivains kurdes : Modérateurs : Halkawt Hakem – Ibrahim Seydo Aydogan.

  • Documentaire "Danielle Mitterrand au Kurdistan" - Hawre Aziz et Star Muhamad Amin
  • Mustapha Saleh Karim
  • Mihemed Mukri.
  • Sherzad Hesen.
  • Ehmed Mihemed Ismail
  • Halkawt Hakem
  • Fawaz Hussain
  • Firat Ceweri.
  • Muhsin Kizilkaya


Questions/réponses

Pause café

11h30-13h10 - Orientalistes français au Kurdistan : Modérateurs : Azad Hemed Sherif, Beyan Selman.

  • Olivier Rouault
  • Nazand Begikhani
  • Jammy James
  • Ephrem Isa Yousif
  • Najat Abdullah


Questions/réponses

Déjeuner


15h-17h – Kurdistan « une fenêtre sur le monde » : Modérateurs : Malmisanij

  • Adnan Moufti.
  • Hisham Dawood.
  • Azad Hamad Sherif
  • Khesro Jaff.
  • Barzan Faraj
  • Offra Bengio.


Questions/réponses

Pause café


17h30-18h45 : La position des femmes dans la société kurde : Modérateurs: Khaman Asaad, Çinar Namiq.

  • Shukriye Resul.
  • Firyal Haco.
  • Iman Abdulkhadir.
  • Nahla Muhamad Sadulla.
  • Peri Saleh Mihyedin.
  • Jwan Jawdet Abdulla.
  • Cinar Namiq.


Questions/réponses


19h15 - 20h : Poèmes et Musique : Modérateur : Sherzad Hesen

  • Omar Dizeyi.
  • Anwer Qeredaghi.
  • Adnan et Rojda « Koma Zozan »
  • Diyari Qeredaghi


20h - 21h : Clôture du colloque : Modérateurs : Firyal Haco-Barzan Faraj

Séance d’autographes à l’occasion de la sortie du nouveau livre publié pour le 8ème colloque Badirkhan à Paris par Jean Sasson « Amour dans une terre déchirée » traduit de l’anglais en kurde par Azad Hamad Sharif.

Mot de clôture : Khaman Asaad : Représentante du KRG à Paris.


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Manuel de Soureth ou comment apprendre la langue des anges

Épuisé sur Amazon, on peut trouver le manuel à des prix raisonnables chez Decitre.

Introduction(extraits) "L'araméen, dit-on, est la langue des anges, et si vous prévoyez qu'à défaut d'une vie vertueuse un petit coup de piston ne sera pas de trop pour que vous soyez admis dans le Jardin d'Allah au jour du Jugement, quand vous serez perdu au milieu de la multitude des humains se pressant devant l'entrée, vous pouvez espérer que son redoutable gardien sera si heureux de vous entendre le saluer dans sa propre langue qu'il entrouvrira la porte pour vous laisser passer." (Ceux qui se demanderaient pourquoi le soureth est la langue des anges, même ceux gardant le Paradis des musulmans, peuvent se reporter à ce lien, on vous dit tout).

"Si votre esprit, plutôt que se s'élever vers les sphères célestes, est attiré par celles d'ici-bas, vous serez fasciné par une langue qui porte le témoignage écrit de l'histoire de l'humanité – tant matérie…

Le syriaque, langue d'Abraham, des soufis et des Anges

À signaler sur le Cercle catholique syriaque, un article en ligne, passionnant, de Françoise Briquel-Chatonnet, initialement publié dans les actes du colloque Dialogue des religions d’Abraham pour la tolérance et la paix, Tunis 8-10 décembre 2004, Tunis, université Al-Manar : Abraham chez les auteurs syriaques : une figure du croyant pour des chrétiens en monde musulman.
Il s'agit d'une étude de la figure d'Abraham telle que l'ont vue, développée et commentée les chrétiens syriaques, d'abord en la distinguant du judaïsme et puis de l'islam, comme l'introduit l'auteur elle-même :
Les chrétiens syriaques ont produit une abondante littérature très ancrée dans le patrimoine biblique dont ils étaient nourris. C’est pourquoi, invitée à m’intéresser à Abraham en tant que figure de la tolérance dans les trois religions monothéistes, j’ai souhaité partir de cette littérature qui se révèle de grand intérêt. Comme cette littérature spirituelle ou mystique syriaque n&…

Concert de soutien à l'Institut kurde