Accéder au contenu principal

TV, radio : guerre d'Irak, Tancrède le Normand, Baloutches d'Iran

TV

Lundi 6 décembre à 22h40 sur Canal + Doc : Guerre d'Irak, les dossiers secrets, Marc Sigsworth (Fr., 2010).

Radio

Samedi 4 décembre à 18h30 sur Fréquence protestante : La saga de Tancrède le Normand, avec la romancière Viviane Moore. Actuelles, C. Castelnau.

Dimanche 5 décembre à 6h10 et 22h10 sur France Culture : Chez les Baloutches d'Iran, avec Stéphane A, Dudoignon, auteur de Voyage au pays des Baloutches, Iran, début du XXIe siècle (Cartouches). Cultures d'islam, A. Meddeb.


Présentation de l'éditeur
Le voyageur auquel il prendrait la fantaisie de se rendre au Baloutchistan d'Iran aura soin de décliner les offres d'éventuels chaperons de l'escorter une kalachnikov sous le bras, n'empruntera pas les routes seul, de nuit, à bord d'un rutilant 4 x 4 et ne s'intéressera aux affaires religieuses régionales qu'avec circonspection. D'une façon générale, il se fera discret pour visiter cette zone à la pointe sud-est de l'Iran, aux frontières du Pakistan et de l'Afghanistan. Là, au carrefour délaissé des mondes persan, arabe, indien et africain, l'auteur a voyagé de déserts en palmeraies, de mosquées de style Bollywood en villes sans architecture, a tenté d'échapper à la sollicitude des sectes d'imitateurs du Prophète et a côtoyé les adorateurs de l'Esprit des Eaux...
Biographie de l'auteur
Stéphane A. Dudoignon. Historien de l'Asie centrale moderne et contemporaine, Stéphane A. Dudoignon est chercheur au CNRS et chargé de conférence à l'EHESS après avoir été, notamment, chercheur invité à l'Université de Tokyo (1998-2000). Editeur du Central Eurasian Reader, revue biennale en anglais de bibliographie critique sur l'Eurasie Centrale, il est le co-auteur de deux films documentaires, Asie Centrale, états d'urgence (1991) et Caucase : chaos d'empire (1992), et le traducteur de plusieurs œuvres des littératures modernes et contemporaines d'Asie centrale et du Caucase. En 2004, il s'est lancé dans une recherche sur l'histoire des renouveaux sunnites contemporains en Iran, depuis les années 1930.

Broché: 215 pages
Editeur : Cartouche (5 février 2009)
Collection : Voyage au pays des...
Langue : Français
ISBN-10: 291584237X
ISBN-13: 978-2915842371




Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Manuel de Soureth ou comment apprendre la langue des anges

Épuisé sur Amazon, on peut trouver le manuel à des prix raisonnables chez Decitre.

Introduction(extraits) "L'araméen, dit-on, est la langue des anges, et si vous prévoyez qu'à défaut d'une vie vertueuse un petit coup de piston ne sera pas de trop pour que vous soyez admis dans le Jardin d'Allah au jour du Jugement, quand vous serez perdu au milieu de la multitude des humains se pressant devant l'entrée, vous pouvez espérer que son redoutable gardien sera si heureux de vous entendre le saluer dans sa propre langue qu'il entrouvrira la porte pour vous laisser passer." (Ceux qui se demanderaient pourquoi le soureth est la langue des anges, même ceux gardant le Paradis des musulmans, peuvent se reporter à ce lien, on vous dit tout).

"Si votre esprit, plutôt que se s'élever vers les sphères célestes, est attiré par celles d'ici-bas, vous serez fasciné par une langue qui porte le témoignage écrit de l'histoire de l'humanité – tant matérie…

Le syriaque, langue d'Abraham, des soufis et des Anges

À signaler sur le Cercle catholique syriaque, un article en ligne, passionnant, de Françoise Briquel-Chatonnet, initialement publié dans les actes du colloque Dialogue des religions d’Abraham pour la tolérance et la paix, Tunis 8-10 décembre 2004, Tunis, université Al-Manar : Abraham chez les auteurs syriaques : une figure du croyant pour des chrétiens en monde musulman.
Il s'agit d'une étude de la figure d'Abraham telle que l'ont vue, développée et commentée les chrétiens syriaques, d'abord en la distinguant du judaïsme et puis de l'islam, comme l'introduit l'auteur elle-même :
Les chrétiens syriaques ont produit une abondante littérature très ancrée dans le patrimoine biblique dont ils étaient nourris. C’est pourquoi, invitée à m’intéresser à Abraham en tant que figure de la tolérance dans les trois religions monothéistes, j’ai souhaité partir de cette littérature qui se révèle de grand intérêt. Comme cette littérature spirituelle ou mystique syriaque n&…

Concert de soutien à l'Institut kurde