Accéder au contenu principal

Journée d'études: L'Iran en 2010



Samedi 27 novembre 2010, de 9h30 à18h00

Salle Lamartine
101, rue de l’Université, 75007 Paris

Les manifestations massives qui ont suivi la réélection contestée de Mahmoud Ahmedinejad à la présidence de la République Islamique, ont montré l'ampleur du mécontentement des populations urbaines et celle des clivages internes qui travaillent le régime iranien depuis plusieurs années.
Malgré son intensité, la crise de 2009-2010 a également démontré la capacité du « système Ahmedinejad », qui dispose du soutien du Guide de la Révolution, de contrôler la quasi-totalité des rouages de l’Etat et de mobiliser autant les Pasdaran, les Bassidj qu’une série de fondations para-étatiques.
En s’éloignant des débats autour de l’enjeu nucléaire, qui occupe souvent la une de l’actualité en Europe, cette journée d’études souhaite offrir quelques éléments pour comprendre la situation iranienne depuis le premier mandat d’Ahmedinejad (2005).
Sans chercher l’exhaustivité, la journée d’études tentera de répondre à une série de questions :
Quel est le rôle de l’héritage de la révolution de 1979 et de la Guerre Iran-Irak dans le tournant « millénariste » pris sous le régime d’Ahmedinejad ?
Comment le Velayet-e faqih (gouvernement des jurisconsultes), organe suprême du pays, légitime-t-il son pouvoir ?
Comment les structures du pouvoir ont-elles évolué depuis une demie décennie ?
Qu’en est-il des inégalités sociales et économiques entre les différentes provinces ?
Comment comprendre les nouvelles formes de contestation de certaines communautés non-persanes et/ou non-sunnites du pays ?
Comment peut-on cartographier les mouvements politiques et sociaux des populations persanes ?
Qu’en est-il aujourd’hui des luttes féministes si importantes au tournant des années 2000 ?
Qui sont les acteurs du « cyberespace » qui, dans le contexte du contrôle étroit de la presse, est devenu le principal vecteur de nombre de communications et de socialisations parallèles dans les centres urbains ?
Voici autant de questions auxquelles répondront les intervenants de la Journée d’études sur l’Iran, qui se tiendra le 27 novembre prochain, à laquelle vous êtes chaleureusement conviés.

PROGRAMME


9h.30 -10h: Accueil des invités

10h: Mot de bienvenue

10h10-12h30: Table ronde

Modérateur : Alain Frachon, journaliste au MONDE


  • Hashem Ahmadzadeh, Lecturer in the Kurdish Studies Centre of the University of Exeter
  • Thierry Coville, Professeur à Negocia-Advancia, Paris
  • Bernard Hourcade, Directeur de recherches au CNRS, Paris
  • Ahmed Salamatian, Ancien député iranien

13h-14h45: Déjeuner

15h-17h40: Table Ronde

Modérateur : Marc Semo, journaliste à LIBERATION


  • Hamit Bozarslan, Directeur d'études à l'EHESS
  • Christian Bromberger, Professeur d'ethnologie à l'Université de Provence
  • Abdolkarim Lahidji, Vice-Président de la FIDH
  • Walter Posch, Senior Research Fellow at the European Union Institute for Security Studies (EUISS)


17h40: Mot de clôture

organisée par l'Institut kurde de Paris 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Manuel de Soureth ou comment apprendre la langue des anges

Épuisé sur Amazon, on peut trouver le manuel à des prix raisonnables chez Decitre.

Introduction(extraits) "L'araméen, dit-on, est la langue des anges, et si vous prévoyez qu'à défaut d'une vie vertueuse un petit coup de piston ne sera pas de trop pour que vous soyez admis dans le Jardin d'Allah au jour du Jugement, quand vous serez perdu au milieu de la multitude des humains se pressant devant l'entrée, vous pouvez espérer que son redoutable gardien sera si heureux de vous entendre le saluer dans sa propre langue qu'il entrouvrira la porte pour vous laisser passer." (Ceux qui se demanderaient pourquoi le soureth est la langue des anges, même ceux gardant le Paradis des musulmans, peuvent se reporter à ce lien, on vous dit tout).

"Si votre esprit, plutôt que se s'élever vers les sphères célestes, est attiré par celles d'ici-bas, vous serez fasciné par une langue qui porte le témoignage écrit de l'histoire de l'humanité – tant matérie…

Le syriaque, langue d'Abraham, des soufis et des Anges

À signaler sur le Cercle catholique syriaque, un article en ligne, passionnant, de Françoise Briquel-Chatonnet, initialement publié dans les actes du colloque Dialogue des religions d’Abraham pour la tolérance et la paix, Tunis 8-10 décembre 2004, Tunis, université Al-Manar : Abraham chez les auteurs syriaques : une figure du croyant pour des chrétiens en monde musulman.
Il s'agit d'une étude de la figure d'Abraham telle que l'ont vue, développée et commentée les chrétiens syriaques, d'abord en la distinguant du judaïsme et puis de l'islam, comme l'introduit l'auteur elle-même :
Les chrétiens syriaques ont produit une abondante littérature très ancrée dans le patrimoine biblique dont ils étaient nourris. C’est pourquoi, invitée à m’intéresser à Abraham en tant que figure de la tolérance dans les trois religions monothéistes, j’ai souhaité partir de cette littérature qui se révèle de grand intérêt. Comme cette littérature spirituelle ou mystique syriaque n&…

Concert de soutien à l'Institut kurde