Accéder au contenu principal

Chronique d'un journaliste assassiné


Présentation de l'éditeur
"Je suis de Turquie. Arménien jusqu'à la moelle. Je n'ai jamais pensé, ne serait-ce qu'un seul jour, que je pourrais abandonner mon pays pour m'établir dans ce paradis de libertés toutes prêtes qu'on appelle l'Occident ; et m'accrocher comme une sangsue aux démocraties créées par d'autres qui en ont payé le prix. J'ai bâti mon destin en luttant toujours en faveur de la liberté dans mon pays. A moi non plus, on ne m'a pas accordé gratuitement les droits dont je peux, ou ne peux pas, bénéficier ; moi aussi, j'en ai payé le prix, et je le paie encore. Mais ça suffit... J'en ai assez des flatteries et de "nos Arméniens", assez de la provocation au sujet des "espions de l'intérieur", assez de tous ces maîtres scribouillards de la presse. J'en ai par-dessus la tête de l'exclusion et des embrassades étouffantes qui voudraient me faire oublier que je suis un citoyen normal et ordinaire ", écrivait Hrant Dink dans sa chronique du 5 juin 1998. Ce livre posthume est le reflet d'un parcours singulier : une histoire d'engagement, d'insoumission et de liberté, mais aussi une réflexion sur ce que pourrait être la Turquie dans l'Europe de demain.
Biographie de l'auteur
C'était un militant. Né Arménien, il était citoyen de la république de Turquie. Pour lui, écrire était souvent s'exposer. En 1996, Hrant Dink avait fondé "Agos", premier journal bilingue turco-arménien. Il prenait position sur toutes les questions politiques, que ce soit le voile ou le problème kurde, les Etats-Unis ou l'Union européenne, la politique au Proche-Orient et dans le Caucase. Souvent récompensé pour avoir défendu les valeurs démocratiques auxquelles il était attaché et la possibilité d'une réconciliation nationale, il fut assassiné le 19 janvier 2007 pour avoir prôné le dialogue entre la Turquie et l'Arménie.

Broché: 288 pages
Editeur : Editions Galaade (11 février 2010)
Collection : ESSAIS
Langue : Français
ISBN-10: 2351760727
ISBN-13: 978-2351760727

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Manuel de Soureth ou comment apprendre la langue des anges

Épuisé sur Amazon, on peut trouver le manuel à des prix raisonnables chez Decitre.

Introduction(extraits) "L'araméen, dit-on, est la langue des anges, et si vous prévoyez qu'à défaut d'une vie vertueuse un petit coup de piston ne sera pas de trop pour que vous soyez admis dans le Jardin d'Allah au jour du Jugement, quand vous serez perdu au milieu de la multitude des humains se pressant devant l'entrée, vous pouvez espérer que son redoutable gardien sera si heureux de vous entendre le saluer dans sa propre langue qu'il entrouvrira la porte pour vous laisser passer." (Ceux qui se demanderaient pourquoi le soureth est la langue des anges, même ceux gardant le Paradis des musulmans, peuvent se reporter à ce lien, on vous dit tout).

"Si votre esprit, plutôt que se s'élever vers les sphères célestes, est attiré par celles d'ici-bas, vous serez fasciné par une langue qui porte le témoignage écrit de l'histoire de l'humanité – tant matérie…

Le syriaque, langue d'Abraham, des soufis et des Anges

À signaler sur le Cercle catholique syriaque, un article en ligne, passionnant, de Françoise Briquel-Chatonnet, initialement publié dans les actes du colloque Dialogue des religions d’Abraham pour la tolérance et la paix, Tunis 8-10 décembre 2004, Tunis, université Al-Manar : Abraham chez les auteurs syriaques : une figure du croyant pour des chrétiens en monde musulman.
Il s'agit d'une étude de la figure d'Abraham telle que l'ont vue, développée et commentée les chrétiens syriaques, d'abord en la distinguant du judaïsme et puis de l'islam, comme l'introduit l'auteur elle-même :
Les chrétiens syriaques ont produit une abondante littérature très ancrée dans le patrimoine biblique dont ils étaient nourris. C’est pourquoi, invitée à m’intéresser à Abraham en tant que figure de la tolérance dans les trois religions monothéistes, j’ai souhaité partir de cette littérature qui se révèle de grand intérêt. Comme cette littérature spirituelle ou mystique syriaque n&…

Concert de soutien à l'Institut kurde