Accéder au contenu principal

Attaque meurtrière contre les chrétiens de Bagdad


La communauté chaldéenne en Ile-de-France a été choquée et touchée par le drame qui a frappé les chrétiens d’Irak, le dimanche 31 octobre, jour de la Toussaint, à l’église syro-catholique Notre-Dame du Perpétuel Secours, à Bagdad (Irak).
Cette tragédie aurait fait à ce jour 58 victimes, dont 3 prêtres, et 78 blessés.
Par cet acte de barbarie contre des innocents, dans un lieu de culte, verser le sang des ministres du culte (prêtres) sur l’autel du sacrifice du Christ est un message fort contre les chrétiens, une étape de plus est franchie dans l’escalade de la violence.
l’Eglise célèbre ses martyrs, les familles et les amis pleurent leur proches, les médias augmentent leurs chiffres des statistiques de victimes chrétiennes, et le monde politique international se contente de quelques déclarations formalistes, quand ce n’est pas le silence total… jusqu’à quand ?
Plusieurs manifestations pacifiques sont proposées par notre paroisse ou dans le diocèse :
- Mercredi 3 novembre à 20h30 - La soirée du Partage de l’Evangile, à Saint Thomas Apôtre (7-11 rue du Champs-Gallois, Sarcelles), sera dédiée aux chrétiens d’Irak.
- Jeudi 4 novembre à 20h - Prière spéciale pour les chrétiens d'Irak à Ste Claire de Vauréal, place de l'abbé Pierre, quartier de la Bussie. Messe suivie de l'adoration.
RDV pour un départ groupé de l’église Saint Thomas Apôtre à 19h.
- Dimanche 7 novembre à 11h - Messe à Saint Thomas Apôtre (7-11 rue du Champ-Gallois, Sarcelles) dédiée aux chrétiens d’Irak, ainsi qu’à Mgr Petros HARBOLI, évêque de Zakho et Duhok (Kurdistan d'Irak) décédé le 31 octobre en Turquie. Messe suivie d’un lâcher de ballons symbolique.
Une gerbe de fleur sera déposée au rond-point « Place des martyrs Assyro-Chaldéens » face à l’église Saint Thomas Apôtre.
Ce drame ayant eu lieu pendant la messe dominicale, nous voulons leur rendre hommage par une messe dominicale, manifester notre soutien par la prière, pour les victimes, leurs familles ainsi que pour les auteurs de ce drame.
Nous comptons sur la présence de toute la communauté chaldéenne, des chrétiens d’Orient en Ile-de-France, ainsi que toute personne, chrétienne ou non, ayant été touchée par ce drame. Le soutien de tous est un grand réconfort pour les chrétiens en Irak qui se sentent abandonnées de tous.
Mission Chaldéenne en France.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Manuel de Soureth ou comment apprendre la langue des anges

Épuisé sur Amazon, on peut trouver le manuel à des prix raisonnables chez Decitre.

Introduction(extraits) "L'araméen, dit-on, est la langue des anges, et si vous prévoyez qu'à défaut d'une vie vertueuse un petit coup de piston ne sera pas de trop pour que vous soyez admis dans le Jardin d'Allah au jour du Jugement, quand vous serez perdu au milieu de la multitude des humains se pressant devant l'entrée, vous pouvez espérer que son redoutable gardien sera si heureux de vous entendre le saluer dans sa propre langue qu'il entrouvrira la porte pour vous laisser passer." (Ceux qui se demanderaient pourquoi le soureth est la langue des anges, même ceux gardant le Paradis des musulmans, peuvent se reporter à ce lien, on vous dit tout).

"Si votre esprit, plutôt que se s'élever vers les sphères célestes, est attiré par celles d'ici-bas, vous serez fasciné par une langue qui porte le témoignage écrit de l'histoire de l'humanité – tant matérie…

Le syriaque, langue d'Abraham, des soufis et des Anges

À signaler sur le Cercle catholique syriaque, un article en ligne, passionnant, de Françoise Briquel-Chatonnet, initialement publié dans les actes du colloque Dialogue des religions d’Abraham pour la tolérance et la paix, Tunis 8-10 décembre 2004, Tunis, université Al-Manar : Abraham chez les auteurs syriaques : une figure du croyant pour des chrétiens en monde musulman.
Il s'agit d'une étude de la figure d'Abraham telle que l'ont vue, développée et commentée les chrétiens syriaques, d'abord en la distinguant du judaïsme et puis de l'islam, comme l'introduit l'auteur elle-même :
Les chrétiens syriaques ont produit une abondante littérature très ancrée dans le patrimoine biblique dont ils étaient nourris. C’est pourquoi, invitée à m’intéresser à Abraham en tant que figure de la tolérance dans les trois religions monothéistes, j’ai souhaité partir de cette littérature qui se révèle de grand intérêt. Comme cette littérature spirituelle ou mystique syriaque n&…

Concert de soutien à l'Institut kurde