Accéder au contenu principal

TV, radio : synode d'orient, à propos d'elly, coran

TV :


Mardi 26 octobre à 20h40 sur Orange Cinénovo : À propos d'Elly (Darbareye Elly) d'A. Farhadi, Iran, 2009.








Radio :

Dimanche 24 octobre à 6h10 et 22h 10 : Lire le Coran. Avec Jean-Michel Hirt, psychanalyste, auteur de Le voyageur nocturne : Lire à l'infini le Coran(Bayard) Cultures d'islam, A. Meddeb.



Présentation de l'éditeur
Ce livre est une navigation à travers l'océan du Coran, cette oeuvre universelle mais trop peu connue, voire suspecte, en Occident. Beaucoup se demandent si le texte coranique apporte quelque chose de plus au message monothéiste de Moïse et Jésus. Or le Coran énonce un discours sur les prophètes, depuis Adam jusqu'à Muhammad, qui prolonge et diffère de celui de la Bible. En partant, tel l'Ismaël de Moby Dick, à la recherche de la signification d'un ouvrage où se jouxtent et rivalisent prophétie et poésie, le lecteur est invité à un voyage spirituel. Ainsi s'invente un chemin pour mieux approcher le dessein de l'islam, en tant que rappel des révélations antérieures et leur recommencement infini. A l'heure où les religions sont instrumentalisées pour faire la guerre, où l'oiseau Simorgh, ce symbole divin, devient le nom d'une fusée iranienne et Abraham celui d'un char israélien, découvrir les enjeux prophétiques proclamés par le Coran est un acte de pensée contre la haine et l'ignorance.
Biographie de l'auteur
Jean-Michel Hirt est psychanalyste (APF) et professeur d'Université (Paris 13). Spécialiste de psychologie clinique interculturelle, il a publié plusieurs essais sur le religieux dans la vie psychique, notamment : Le miroir du Prophète, Psychanalyse et Islam (Grasset).

Lundi 25 octobre à 17h20 sur Radio Notre-Dame : La clôture du Synode des évêques pour le Moyen-Orient : quelles nouvelles perspectives ? 17h20, E. Chapelle.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Manuel de Soureth ou comment apprendre la langue des anges

Épuisé sur Amazon, on peut trouver le manuel à des prix raisonnables chez Decitre.

Introduction(extraits) "L'araméen, dit-on, est la langue des anges, et si vous prévoyez qu'à défaut d'une vie vertueuse un petit coup de piston ne sera pas de trop pour que vous soyez admis dans le Jardin d'Allah au jour du Jugement, quand vous serez perdu au milieu de la multitude des humains se pressant devant l'entrée, vous pouvez espérer que son redoutable gardien sera si heureux de vous entendre le saluer dans sa propre langue qu'il entrouvrira la porte pour vous laisser passer." (Ceux qui se demanderaient pourquoi le soureth est la langue des anges, même ceux gardant le Paradis des musulmans, peuvent se reporter à ce lien, on vous dit tout).

"Si votre esprit, plutôt que se s'élever vers les sphères célestes, est attiré par celles d'ici-bas, vous serez fasciné par une langue qui porte le témoignage écrit de l'histoire de l'humanité – tant matérie…

Le syriaque, langue d'Abraham, des soufis et des Anges

À signaler sur le Cercle catholique syriaque, un article en ligne, passionnant, de Françoise Briquel-Chatonnet, initialement publié dans les actes du colloque Dialogue des religions d’Abraham pour la tolérance et la paix, Tunis 8-10 décembre 2004, Tunis, université Al-Manar : Abraham chez les auteurs syriaques : une figure du croyant pour des chrétiens en monde musulman.
Il s'agit d'une étude de la figure d'Abraham telle que l'ont vue, développée et commentée les chrétiens syriaques, d'abord en la distinguant du judaïsme et puis de l'islam, comme l'introduit l'auteur elle-même :
Les chrétiens syriaques ont produit une abondante littérature très ancrée dans le patrimoine biblique dont ils étaient nourris. C’est pourquoi, invitée à m’intéresser à Abraham en tant que figure de la tolérance dans les trois religions monothéistes, j’ai souhaité partir de cette littérature qui se révèle de grand intérêt. Comme cette littérature spirituelle ou mystique syriaque n&…

Concert de soutien à l'Institut kurde