Parution : Un Œil sur le Bazar


Un œil sur le Bazar : anthologie des écritures théâtrales turques

Sous la direction de Dominique Dolmieu et de Zeynep Su Kasapoğlu,
avec la collaboration de Sedef Ecer


Édition l'Espace d'un instant, en coédition avec Non Lieu. Ouvrage publié avec le concours du Centre National du Livre dans le cadre de la Saison de la Turquie en France et du Ministère de la Culture et du Tourisme de Turquie - Projet TEDA

Dans la multitude de clichés qui jalonnent le paysage des relations entre la Turquie et le monde francophone, l’un d’entre eux au moins croise l’univers du théâtre, le lieu pour y voir : le nazar boncugu, que l’on accroche un peu partout, et qui protège du mauvais œil et des flatteries. Le bazar, c’est ainsi donc que certains francophones appellent parfois le théâtre, au moins dans le sens où nous l’entendons : un lieu d’échanges et de foisonnement, où des artistes portent un regard sur le monde qui les environne. Il en va donc ainsi du théâtre turc. Un théâtre qui n’a pas renoncé à sa tradition, celle du théâtre d’ombres, du conte ou du théâtre en rond. Un théâtre riche de nombreuses saveurs, arménienne, juive, kurde, chypriote, balkanique, et française, bien entendu. Un théâtre moderne, récent et donc neuf, parfois d’introspection individuelle, mais bien plus souvent en lien tout à fait étroit avec les luttes sociales et politiques qui ont construit la Turquie d’aujourd’hui.

Dominique Dolmieu, metteur en scène et directeur artistique de la Maison d’Europe et d’Orient, a codirigé de précédents ouvrages anthologiques sur les Balkans et le Caucase, et a participé à différents projets sur les dramaturgies européennes, sous la direction de Michel Corvin, ou en partenariat avec la Maison Antoine-Vitez et la Convention théâtrale européenne.

Zeynep Su Kasapoğlu est metteuse en scène et actrice ; elle rédige actuellement une thèse de doctorat intitulée « Le croisement des cultures à travers le théâtre populaire turc », sous la direction de Georges Banu.

Sedef Ecer pratique plusieurs formes d’écriture. Journaliste, romancière, traductrice, scénariste et auteure dramatique, elle écrit en français et en turc. Comédienne et metteuse en scène enfin, elle a grandi sur les plateaux de théâtre et de cinéma et continue de travailler en France et en Turquie.
Table des matières :

Préface
Notes de l'éditeur

- À propos du meddah, Yavuz Pekman.
-Anonyme (ortaoyunu) : Le Magicien ; analyse/commentaire par Yavuz Pekman.
- Anonyme (karagöz) : La Boîte à café ; analyse/commentaire par Gaye Petek.
- Hagop BARONIAN : Maître Balthasar (1887) ; analyse/commentaire par Ayşin Candan.
- Nâzim HIKMET : Ferhad et Şirin (1948) ; analyse/commentaire par Richard Soudée.
- Güngör DILMEN : Les Oreilles de Midas (1956) ; analyse/commentaire par Gertrude Durusoy.
- Haldun TANER : L'Épopée d'Ali de Keşan (1964) ; analyse/commentaire par Timur Muhidine.
- Yaşar KEMAL : La Gamelle (1965) ; analyse/commentaire par Sedef Ecer.
- Orhan KEMAL : Dortoir 72 (1966) ; analyse/commentaire par Mehmet Nuri Gültekin.
- Melih CEVDET ANDAY : Mikado (1967) ; analyse/commentaire par Ayşegül Yüksel.
- Aziz NESIN : Tiens-moi la main, Rovni (1969) ; analyse/commentaire par Nilgün Firidinoğlu.
- Adalet AĞAOĞLU : Cocons (1973) ; analyse/commentaire par Hasibe Kalkan Kocabay.
- Vasif ÖNGÖREN : La Cuisine des riches (1977) ; analyse/commentaire par Kerem Karaboğa.
- Sevim BURAK : La Voix de son maître (1965-1982) ; analyse/commentaire par Fakiye Özsoysal.
- Bilgesu ERENUS : L'Invité (1983) ; analyse/commentaire par Nurhan Karadağ.
- Turgut ÖZKAMAN : Le Jeu de Şehnaz (1984) ; analyse/commentaire par Selda Öndül.
- Memet BAYDUR : Les Orchidées des cendres (1989); analyse/commentaire par Sevda Şener.
- Murathan Mungan et la Trilogie de Mésopotamie par Dikmen Gürün.
- Cuma BOYNUKARA : Mem et Zîn (1994) ; analyse/commentaire par Gülayşe Temeltaş.
- Hasan ERKEK : Le Cercle sacré (1998) ; analyse/commentaire par Jean-Louis Mattei.
- Aslihan ÜNLÜ : Axis Mundi (2000) ; analyse/commentaire par Emre Koyuncuoğlu.
- Behiç AK : La Ville unipersonnelle (2001) ; analyse/commentaire par Tilbe Saran.
- Tuncer CÜCENOĞLU : Avalanche (2001) ; analyse/commentaire par Kemal Başar.
- Sema ALI EROL : La Gamine (2001) ; analyse/commentaire par Naum Panovski.
- Berkun OYA : La Bombe (2007) ; analyse/commentaire par Dikmen Gürün.
- Sedef ECER : Sur le Seuil (2008) ; analyse/commentaire par Michel Bellier.
- Ferhan ŞENSOY : 2019 (2009) ; analyse/commentaire par Zeynep Su Kasapoğlu.
- Aliye UMMANEL : Passa Tempo (2009) ; analyse/commentaire par Ümit Inatçı.
- Les arts scéniques et la création contemporaine à Istanbul par Zeynep Oral.
- Éléments de prononciation du turc.
- Bibliographie.


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Manuel de Soureth ou comment apprendre la langue des anges

Le syriaque, langue d'Abraham, des soufis et des Anges

L'alimentation kurde comparée à celles des autres communautés du Kurdistan : Arméniens, Assyro-Chaldéens et Juifs