"Kermanshan est notre ville, nous ne la céderons à personne"

16 novembre, Université de Téhéran. Hommage et protestation des étudiants kurdes après la pendaison de Ehsan Fattahiyan. Discours et slogans :

Le Kurdistan sera une tombe pour ses ennemis (ou pour les fascistes) ;

le Kurdistan est prêt pour la résistance ;

Non aux prisons, fédéralisme en Iran !

Terreur, exécution, torture, c'est la justice islamique !

Kermanshan est notre ville, nous le la céderons à personne ;

Tant que les Kurdes vivront, le Kurdistan continuera d'exister ;

Vive le Kurdistan, mort aux terroristes !

Donnez-nous la liberté ou la mort !

Libérez tous les prisonniers politiques.







On le voit, ceux-là, à ce moment-là, sont loin de la "Révolution verte". C'est une autre partie qui se joue, et qui remonte à bien plus loin.

Depuis, selon le blog du PDK-Iran à Londre, 5 des étudiants ont été arrêtés. Il s'agit de :

Leila Mohammedi
Pekhshan Azizi
Sirwe Weisi
Ahmed Ismaili
Amanj Heydari.

Par ailleurs sur le même blog il est indiqué qu'une quarantaine de prisonniers politiques kurdes sont en grève de la faim.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Manuel de Soureth ou comment apprendre la langue des anges

Le syriaque, langue d'Abraham, des soufis et des Anges

L'alimentation kurde comparée à celles des autres communautés du Kurdistan : Arméniens, Assyro-Chaldéens et Juifs