Chrétiens et musulmans en Irak : Attitudes nestoriennes vis-à-vis de l'Islam


Présentation de l'éditeur :
Dans le monde d'aujourd'hui, le christianisme et l'islam sont les deux principales puissances religieuses, amenées de plus en plus fréquemment à entrer en contact et à s'interpénétrer. Ces deux religions s'ignorent largement : obstacle des langues et des mentalités, poids des heurts historiques. Pourtant si l'évolution du monde les a écartées l'une de l'autre, elles sont nées dans le même domaine et leurs premiers adeptes partageaient un héritage sémitique commun et des langues voisines l'une de l'autre. Les premiers contacts furent plus heureux que par la suite, la compréhension meilleure et les échanges plus profonds. L'Église nestorienne de Mésopotamie qui se sépara des autres églises chrétiennes, lorsqu'elles donnèrent à Marie le titre de Mère de Dieu, était à la fois la plus orientale et la plus conservatrice parmi ces Églises. Par la conquête musulmane de l'Irak et le choix de Bagdad comme capitale, elle se trouva au cœur même de l'empire musulman et appelée par là à collaborer à l'élaboration de la nouvelle civilisation en gestation.

Puisqu'aujourd'hui beaucoup s'intéressent au dialogue des religions, à la connaissance du christianisme sémitique et à celle du monde musulman des origines, cette étude, basée sur une recherche soigneuse dans les bibliothèques et les collections de manuscrits d'Orient et d'Occident, présente au lecteur les discussions religieuses entre les chrétiens nestoriens qui constituaient la population de base de la Mésopotamie et les conquérants arabes qui s'y étaient installés.

Introduction :

Une étude des discussions religieuses entre les nestoriens et les musulmans arabes se justifiait selon de nombreux points de vue. L'intérêt que le monde moderne porte à la civilisation arabe et aux civilisations anciennes du Proche-Orient invite à s'interroger sur cette période particulièrement glorieuse et brillante dans l'histoire de l'humanité, où la civilisation syriaque finissante et la civilisation arabe naissante se rencontrèrent en Mésopotamie.
Or si les spécialistes de la civilisation syriaque sont relativement nombreux, et encore plus ceux de l'islam arabe, l'histoire des chrétiens qui, à partir de la conquête arabe, participèrent aux deux civilisations est encore peu connue et les textes qu'ils écrivirent, surtout s'ils sont quelque peu étendus, sont souvent encore manuscrits. On sait pourtant que ce sont ces chrétiens syriens qui traduisirent du syriaque en arabe la plupart des textes de l'Antiquité grecque, avant que les Arabes ne les transmettent aux Latins, de même qu'ils leur transmirent par Avicenne, Averroes, Maïmonide, une philosophie qui, faisant le lien entre Aristote et le monothéisme, allait avoir une influence déterminante sur la naissance de la scolastique occidentale. Connaître le milieu originel de ces traducteurs-philosophes, leurs propres commentaires, les rapports qu'eux-même établissaient entre philosophie et religion révélée d'une part, entre les différentes religions révélées d'autre part, serait donc de la plus grande utilité, bien que la tâche soit entravée par la disparition d'un grand nombre de textes…
Table des matières :

Cartes géographiques
Introduction.

Première partie : Le milieu et les auteurs

Chapitre I : Syriens et Arabes chrétiens avant l'Islam
a) Les Syriens.
b) Les Syriens orientaux
c) Les Arabes occidentaux
d) Les Arabes orientaux
e) Les Arabes du sud

Chapitre II : Les relations originelles entre chrétiens et musulmans et les premières réactions face à la conquête
a) Les conventions entre chrétiens et musulmans
b) La conversion des Arabes chrétiens à l'islam
c) Les relations des catholicos avec les autorités musulmanes

Chapitre III : Le milieu des premières rencontres aux VIIIº et IXº siècles
a) Rencontres par l'intermédiaire des monastères
b) Rencontres par l'intermédiaire des traductions et de la philosophie.
c) Rencontres par l'intermédiaire de la médecine.

Chapitre IV : Le huitième siècle
a) Les circonstances historiques et sociales
1) Les relations officielles pendant la fin du califat omeyyade (700-750)
2) Les débuts du califat abbasside (750-800)
b) Les Apologistes du huitième siècle :
1) Le catholicos Timothée (727-823)
2) Théodore Bar Koni
3) L'entourage de Timothée
4) Abû Nûh Al-Anbarî

Chapitre V : Le neuvième siècle
a) Les circonstances historiques et sociales
1) La fin du califat de Harûn al-Rachîd
2) Le califat d'al-Ma'mûn
3) Le califat d'al-Muhtasim
4) Le califat de Wathîk
5) Le califat de Mutawakkil
6) La fin du neuvième siècle
b) Les auteurs du neuvième siècle
1) Abû'l-Fadl 'Alî ibn Rabban al-Nasranî (le chrétien)
2) 'Abd Ishô (Habîb) ibn Bahriz
3) 'Ammar al-Basrî

Structure des deux ouvrages
a) Livre de la preuve en matière de religion en se basant sur le développement de l'économie divine
b) Le livre des questions et réponses
1) Iº partie (maqalâ) : "Éternité et unicité du Créateur. Création temporelle du monde."
2) IIº partie : "Preuve de la vérité de l'évangile et de sa conformité à la justice et à la bonté de Dieu."
3) IIIº partie : "L'unicité du Créateur en trois hypostases"
4) IVº partie : "Cause de l'incarnation du Verbe et autres questions la concernant"

4) Hunayn ibn Ishaq

5) Les apocalypses sur l'avenir des Arabes et la légende de Bahîra
a) La date
b) La version latine
c) La version syriaque

6) Les lettres d'un Hachémite et d'un Kindite
a) Les manuscrits
b) La famille jacobite
c) Les manuscrits melkites
d) Les manuscrits nestoriens
e) La traduction latine de 1141
f) L'authenticité des diverses parties
g) L'auteur était-il nestorien, melkite ou jacobite ?
h) La date de l'ouvrage
i) Structure de l'apologie
j) La répercussion de l'œuvre dans l'Occident latin

7) Autres apologistes du neuvième siècle

Chapitre VI : Le dixième siècle
a) Le milieu historique et social
Les philosophes nestoriens au dixième siècle
b) Apologistes nestoriens au dixième siècle
1) Israël de Kaskar
2) Qûriyaqus ibn Zakaryâ al-Harranî
3) Abû'l-Khayr al-Hasan ibn Suwâr (ibn Bahram)
4) Abû Hakîm (ou Halim) Yûsuf ibn al-Buhayrî

Chapitre VII : Le onzième siècle
a) Les circonstances historiques et sociales
b) Les apologistes
1) Le livre de la tour (Kitâb al-Majdal)
a) Combien de K. al-Majdal existe-t-il ?
b) La date du Majdal et le nom de son auteur
c) Le choix du titre et la structure du livre
2) Abû'l-Faraj 'Abd-Allah ibn al-Tayyib al-'Irakî
3) Elie de Nisibe
Œuvres d'Elie de Nisibe
4) Abû'l-Hasan Sa'îd ibn Hibat-Allah ibn Atradî
Kitiab al-Hidâya
5) Makkikhâ ibn Sulaymân al-Qankânî
6) Autres apologistes du onzième siècle :
1) Abû'l-Hasan al-Mukhtâr Yuwânis ibn Butlân
2) Yûhanna al-Antakî
3) Le livre sur l'union et la jonction
4) Apologie anonyme

Chapitre VIII : Le douzième siècle
a) Le milieu historique et social
b) Les apologistes
1) Les Usûl al-dîn du catholicos Elie
Structure des Usûl al-dîn
2) Autres auteurs du douzième siècle

Chapitre IX : Le treizième siècle et le début du quatorzième
a) Le milieu historique et social
b) Les apologistes
1) Ishô'yâb ibn Malkûn
2) 'Abd Ishô de Nisibe
Usûl al-dîn
3) Salîba ibn Yûhanna al-Mawsilî
c) Autres auteurs
1) Abû'l-Faraj ibn al-Quff
2) Yûsuf, évêque nestorien du 13e s.
3) Yahballaha III

Deuxième partie : Les thèmes traités

Chapitre X : Réponse à l'accusation de falsification des écritures
a) L'utilisation par les chrétiens de preuves scripturaires et l'accusation musulmane de "tahrif"
b) L'argumentation au sujet de la falsification de la Bible antérieurement aux discussions avec les musulmans
c) Le Coran témoigne de l'authenticité du texte des Écritures tel que le possèdent les juifs et les chrétiens
d) L'authenticité du texte de l'Ancien Testament
e) La non falsification de l'Évangile
a) Les chrétiens n'ont supprimé aucune prophétie annonçant Mahomet
b) Les chrétiens n'ont rien ajouté dans le domaine du dogme ni celui de la pratique

Chapitre XI : La crédibilité de la religion chrétienne
a) Les miracles
1) Des miracles contemporains
2) Seuls les miracles des prophètes de l'Ancien Testament authentifiaient leur mission : le problème de Mahomet
3) Les miracles du Christ
4) L'Évangile a été imposé par des miracles
5) Les miracles ont-ils disparu par la suite ?
6) Valeur respective du miracle et de la démonstration rationnelle
b) La supériorité morale du christianisme : Les trois lois
c) L'universalisme
d) La rationalité du christianisme et son acceptation par les philosophes
e) L'accomplissement des prophéties
f) Autres raisons
g) Le christianisme exclut les motifs humains d'accepter une religion
1) la non violence
2) L'absence de facilité dans le domaine de la morale conjugale et des plaisirs matériels
3) L'absence de facilités dogmatiques
4) L'absence d'avantages financiers ou matériels
5) L'absence de flatterie à l'égard d'un nationalisme
6)L'absence de magie
7) Autres fausses raisons

Chapitre XII : La Trinité
a) Les images
b) La Trinité connue par la raison - Les trois propriétés divines
1) Attributs de l'essence et attributs de l'acte
2) L'intelligence, l'intelligent et l'objet de l'intelligence
c) La Trinité connue par la révélation - les trois aqânîm
1) Le sens du mot
2) Peut-on dire qu'il y a en Dieu trois ashkhâs ?
3) Les relations intertrinitaires
d) Paternité et filiation divine

Chapitre XIII : L'Incarnation
a) Images pour l'Incarnation
b) Peut-on prouver rationnellement l'Incarnation ?
c) Les termes employés
d) Les deux substances
e) Les deux qunûms
f) Temple, vêtement, voile
g) Un seul Messie, un seul Fils : la modalité de l'Union
h) Un seul farsûf (prosopôn), un seul visage, un seul shakhs
i) Une seule opération une seule volonté
j) Une union de complaisance, de dignité, de puissance
k) Le Christ est-il serviteur ? La communication des attributs divins à l'humanité
l) Le moment de l'Union
m) L'Incarnation est le propre du Verbe
n) Cause et nécessité de l'Incarnation : la manifestation de Dieu et l'assomption de l'homme
o) Nécessité de l'Incarnation
p) La manifestation de Dieu
1) La parole de Dieu aux hommes
2) La volonté que Dieu a de répondre au désir humain de le voir
q) L'assomption de l'humanité
r) Différence entre le Christ et les prophètes
1) Les privilèges du Christ
2) Le Christ faisait les miracles spontanément et avait le pouvoir de transmettre le don des miracles
3) Son absence de péché et son enseignement moral
4) Le Christ est le fils unique de Dieu
5) Le Christ est le Verbe de Dieu
6) Le Christ est monté jusqu'au plus haut du ciel
7) Conclusion

Chapitre XIV : Les témoignages scripturaires
a) Preuves scripturales de la Trinité et de l'Incarnation dans l'Ancien Testament
1) Passages faisant allusion aux trois personnes
– La création de la famille humaine
– L'apparition à Abraham
– La triple répétition du nom de Dieu
2) L'Éternité de la parole et de l'esprit divin
3) La paternité divine
4) L'annonce de la venue du Messie, fils de Dieu
b) Témoignages scripturaires tirés du Coran
1) Témoignages sur le Christ
2) Témoignage du Coran en faveur des chrétiens et plus particulièrement de leur monothéisme
3) Témoignages sur ce que Mahomet n'a pas fait de miracles
c)Prophéties des philosophes païens sur la Trinité et l'Incarnation
1) Sur la Trinité
2) Sur le Verbe divin



Chapitre XV : Les législations chrétiennes et islamiques en matière de pratique religieuse
a) La circoncision
b) Les ablutions
c) La prière
d) La prosternation vers l'Orient
e) Le pèlerinage
f) La vénération de la croix
g) Le culte des images
h) Autres questions de pratique

Chapitre XVI : L'Eschatologie
a) Le Paradis
b) Le feu de l'Enfer

Chapitre XVII : Le Coran
a) Histoire de la formation du Coran
1) Le rôle du moine chrétien dans l'établissement du texte du Coran
2) Le rôle des juifs dans l'établissement du texte du Coran avant la mort de Mahomet
3) L'établissement du texte du Coran après la mort de Mahomet
b) L'insupérabilité du Coran et la supériorité de la langue arabe
1) Le vocabulaire
2) L'écriture
3) le kalâm

Chapitre XVIII : Le problème de Mahomet
a) Le catholicos Timothée
1) Lettre aux habitants de Basra et Ubulla
2) Apologie devant le calife al-Mahdî
La Trinité
La perle de la foi
b) 'Abd Ishô al-Basrî
1) Le livre de la démonstration
L'Évangile n'a pas été falsifié
2) Le livre des questions et réponses
Le plan du salut
d) L'Apocalypse de Bahîra
e) Les lettres d'un Kindite et d'un Hachémite
La violence de Mahomet
Les épouses de Mahomet
Kindî refuse d'accepter une religion qui se répand par la guerre sainte
f) Israël de Kaskar
g) Giurgis, métropolite de Mossoul au dixième siècle
Profession de foi
Extrait
h) 'Amr ibn Mattâ (?)
Le livre de la tour (K. al-Majdal)
Les attributs divins
La répudiation et la polygamie
i) Abû'l Faraj ibn al-Tayyib
Traité sur la Trinité et l'Unité
k) Elie de Nisibe
1) Le livre de démonstration (K. al-Burhân)
Musulmans et chrétiens byzantins
2) Le livre des entretiens (K. al-Majâlis)
Le métropolite rencontre le vizir pour la première fois
3) Lettre au vizir Abû'l-Qâsim al-Maghribî
Sur l'unité divine
l) Sa'îd ibn Hibat-Allah ibn Atradî
Les différentes lois religieuses
Spéculations sur l'essence et les attributs divins
m) Makkîkhâ
1) Trinité et Incarnation
2 Traité sur ce que la foi chrétienne est basée sur les miracles et la fidélité des martyrs
n) Yûhanna al-Antakî
Sur la Trinité comme étant la connaissance, le connaissant et le connu
o) Le catholicos Elie
Le livre des fondements de la religion (K. Usûl al-dîn)
p) Ishô'yâb ibn Malkûn
La vénération de la croix n'est pas idolâtrique
r) 'Abd Ishô de Nisibe
Le livre des fondements de la religion (K. Usûl al-dîn)
Le baptême remplace la circoncision
s) Yahballaha III
Profession de foi du patriarche
t) Salîba ibn Yûhanna
1) La démonstration et la direction vers l'amour (R. al-Burhan wa'l-Irshad ilâ'l-mahabba)
Substance, hypostase et personne
Remaniement de la lettre de Chypre
Abréviations
Bibliographie
Index des noms de personnes
Index des noms de lieux
Système de transcription
Table des matières






Editeur : Cariscript (1 juin 2005)
Collection : Etudes chrétiennes arabes
ISBN-10: 2876011514
ISBN-13: 978-2876011519


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Manuel de Soureth ou comment apprendre la langue des anges

Le syriaque, langue d'Abraham, des soufis et des Anges

L'alimentation kurde comparée à celles des autres communautés du Kurdistan : Arméniens, Assyro-Chaldéens et Juifs