Une expérience kurde


Mardi 29 septembre 2009
à 19h00 (précises)

Une Expérience kurde

Conférence de Bernard Dorin,
ambassadeur de France

Soirée de bienfaisance au profit de l'Œuvre d'Orient, organisée par l'association Culture et solidarité, présidée par M. Jean Mazel.

Conférence suivie d’un buffet de spécialités orientales et européennes.

Mairie du XVIe - salle des mariages - 71, av. Henri Martin - 75016 Paris.
Participation : 60 euros. Inscription obligatoire en retournant le bulletin à télécharger.
Renseignements : 01 45 01 96 54 le matin.

Jean Mazel, Culture et solidarité :

M. DORIN évoquera le peuple kurde, un peuple courageux qui a su présevr son identité et sa fierté, bien qu’écartelé entre quatre pays.

"Pour recevoir les confidences et pénétrer dans l’intimité d’un tel peuple, il fallait la finesse et le tact de Bernard DORIN dans ses aventures extra-diplomatiques, laissant toute la place aux vérités humaines tout au long de sa première expérience kurde, qu’il renouvellera plus tard en tant qu’ambassadeur. Qu’il ait voulu placer sa conférence au profit de l’Oeuvre d’Orient et tout spécialement des enfants kurdes, victimes des affrontements, est tout à son honneur au terme d’une très brillante carrière au service de la France".

Monseigneur Philippe Brizard, L'Œuvre d'Orient :

L'Œuvre d'Orient a pour but de faire connaître la grande aventure des chrétiens d'Orient aux chrétiens de France qui les aiment et les soutiennent. En effet, ces Églises, desquelles nous avons tout reçu, souffrent depuis longtemps à cause de leur environnement.

Née au lendemain du traité de Paris qui mettait fin à la guerre de Crimée, l'Œuvre d'Orient apporte son soutien à l'immense effort missionnaire de bien des congrégations religieuses souvent d'origine française. Ce sont les religieux qui ont aidé les Églises orientales à mettre en valeur les richesses de leur patrimoine. Cela s'est fait selon les habitudes des différentes époques, dans des contextes politiques et religieux qui ont beaucoup évolué et dans des régions qui ont connu de grands changements. Ce sont les religieuses qui, le plus souvent, avec une audace incroyable, vont au contact de populations parfois fort éloignées, souvent démunies, remplissant leur mission de charité en exerçant un apostolat social dont les moyens sont fournis pour une bonne part par les donateurs de l'Œuvre d'Orient.

Si leur générosité a été grandement récompensée dans l'ensemble du vaste Orient chrétien, que ce soit en Inde ou dans les provinces orientales de l'ex-empire soviétique, il n'en est pas de même dans le Proche-Orient – essentiellement arabe et pourtant plus proche – où les communautés chrétiennes sont victimes de vexations, d'affrontements et, même, d'agressions.

Ce sont les personnes âgées et les enfants, exposés le plus souvent à ces violences, que nous tenons à protéger, tout en maintenant le nécessaire dialogue interreligieux.

Car si notre activité est d'abord pastorale, elle est aussi humanitaire par ses dispensaires et ses hôpitaux et, enfin, surtout éducative (du jardin d'enfants à l'université).

L'Œuvre ne s'appelait-elle pas, à l'origine, l'Œuvre des écoles d'Orient ?

Voilà qui nous a amenés à être également actifs dans deux des États où est implanté le courageux peuple kurde, dont Monsieur l'Ambassadeur Bernard Dorin va vous entretenir. Il s'agit de l'Irak et de l'Iran où nos écoles accueillent, sans distinction d'origine, des enfants de confessions religieuses différentes, au service de la paix, de la fraternité et de la langue française.

Commentaires

  1. Legleg1:57 PM

    Le "19 heure précises" c'est pour que les kurdes ne se pointent pas à 20h30?

    RépondreSupprimer
  2. Tsss, mauvaise langue ! M'étonnerait que les Kurdes fréquentent beaucoup l'Œuvre d'Orient. Il faut croire que les cathos sont toujours à la bourre. Ça peut expliquer le côté Lapin blanc d'Alice chez Mgr Rabban...

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Manuel de Soureth ou comment apprendre la langue des anges

Le syriaque, langue d'Abraham, des soufis et des Anges

L'alimentation kurde comparée à celles des autres communautés du Kurdistan : Arméniens, Assyro-Chaldéens et Juifs