"Ni Gaza ni le Liban...


.... Ma vie est pour l'Iran !"

C'est ce que pourraient chanter, vendredi prochain dans les rues de Téhéran et d'autres villes d'Iran, les manifestants, en guise et place des habituels slogans 'Mort à Israël' de circonstance en cette Journée de Jérusalem, journée instaurée par Khomeiny le dernier vendredi du mois de Ramadan.

D'habitude, la police doit forcer les gens à descendre dans les rues et à défiler pour ça. Là, Mehdi Karroubi – dont on a fermé le journal, le bureau et arrêté les proches collaborateurs – a prédit que ce jour, officiellement consacré à glorifier le Hamas et le Hezbollah (tous deux honnis par les Iraniens défiant le pouvoir et en général par la population pour des tas de raisons historiques, politiques et économiques), sera une véritable démonstration de force, mais pas du tout dirigée contre Israël, ce qui serait embarrassant pour le gouvernement.

Du coup, le Conseil des Gardiens de la Révolution va-t-il être amené à interdire la Journée de Jérusalem ?


'Stupidity, however, is not necessarily a inherent trait.'
Albert Rosenfield.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Manuel de Soureth ou comment apprendre la langue des anges

Le syriaque, langue d'Abraham, des soufis et des Anges

L'alimentation kurde comparée à celles des autres communautés du Kurdistan : Arméniens, Assyro-Chaldéens et Juifs