Kayhan Kalhur est libéré, Mehdi Karroubi refuse de se calmer

Keyhan Kalhur a été finalement libéré. La raison de ce va-et-vient en prison n'a pas été donnée, mais il est possible que ce soit pour l'empêcher de faire comme Shajarian : donner des concerts en soutien du Vert en Europe. Shajarian est intouchable (trop populaire et vénéré aussi par les clercs), Keyhan Kalhur un peu moins.

Concernant le peut-être futur détenu Karroubi il a envoyé ce qu'il appelle "sa dernière lettre", pensant sans doute être arrêté prochainement, faisant état de faits et de témoignages attestant les tortures et les viols des prisonniers. Le président du Parlement, qui l'a rencontré, lui aurait dit que le Guide suprême lui aurait fait passer le message de se calmer un peu, et d'attendre que les choses et les opinions s'apaisent de même. Karroubi aurait répondu "plutôt mourir".

Le Jour pour Jérusalem devrait amener dans la rue les Verts et les pro-gouvernementaux et on comptera les forces, de part et d'autres. Il est de toute façon assuré que, des deux côtés, la reconquête de Jérusalem ne sera pas vraiment au premier chef des préoccupations. Déjà les Verts l'ont rebaptisé Jour de l'Iran.




Mohammad Shajarian & Kayhan Kalhor - Rain

Commentaires

  1. Mûzîk pir xweş e.

    Silav ji Ciudad Real

    RépondreSupprimer
  2. Belê, mûzîk zor ciwan e, û Keyhan kemençecîke pir hêja ye. Lê helbest jî xwesh e. Ev fersî ye, ez bilaz û bed wergerˆnim. Got : Baran, yê bihar, hûn hewr dikin bi dilê min li ser porên yara min; Ey reqîb yê vê dewr û vê feleq, wan dan heyv ji rojên resh, baran dibare li ser çiya û desht û ware, baran, yê bihar, tarî dikevin, tarî wek porên wê ne, baran li ser Leyla û Macnûn,Ax dilê min xwîn dibe, dibare li ser çiyê û desht û ware, xwîna sor wek lêvzien wê,dibare li ser bîranên dildaran yên vê welat, dildaran bê turbeh.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Manuel de Soureth ou comment apprendre la langue des anges

Le syriaque, langue d'Abraham, des soufis et des Anges

L'alimentation kurde comparée à celles des autres communautés du Kurdistan : Arméniens, Assyro-Chaldéens et Juifs