Parlement d'Erbil 2009 : résultats définitifs


Parlement 2009 : 111 sièges
Parlement 2005 : 78 sièges

La liste Kurdistani perd 17 sièges et recule de 32% dans les votes, surtout en raison du recul de l'UPK au profit de Gorran : 1,076,370 de voix, 57.3 % des voix, 59 sièges

(En 2005 : 1,570,663 de voix, 89.55 %, 40 et 38 sièges pour le PDK et l'UPK)

La liste Gorran (Changement) obtient 445,024 des voix, soit 23.8 % et gagne 25 sièges

La liste du Service et de la Réforme a 240,842 de voix, soit 12.8 % et prend 13 sièges.

En 2005 l'Union islamique du Kurdistan avait eu 9 sièges, le Groupe islamique du Kurdistan 6, le Parti socialiste démocratique du Kurdistan 2.

La liste du Mouvement islamique du Kurdistan a eu 27,147 de voix, soit 1.5 % et prend 2 sièges.

Le Mouvement démocratique turkmène a eu 18,464 des voix, soit 0.99 % . Il remporte 3 des 5 sièges prévus pour les Turkmènes, il en perd donc 1 par rapport à 2005, où il s'était allié à la liste Kurdistani.

La Liste de la Justice sociale et de la liberté : 15,028 de voix, soit 0.8 %, 1 siège

(recul de tous ces petits partis par rapport à 2005)

Le Conseil populaire assyrien chaldéen syriaque : 10,595 des voix, 0.56 % 3 sièges.

Si l'on compare avec le nombre de chrétiens au Kurdistan (au moins dans les 50 000 + un nombre presque équivalent de réfugiés mais pas forcément tous déjà enregistrés comme électeurs), on voit que les grands partis gardent encore beaucoup de leurs voix chrétiennes. Il faudrait aussi comparer le nombre de Turkmènes au Kurdistan (inconnu) pour voir le succès réel de ces partis "communautaires". Cette liste est d'ailleurs celle du ministre Sarkis Aghajan, dont le mouvement est considéré comme la branche chrétienne du PDK.

La liste turkmène de la Réforme (Front turkmène) : 7,077 voix, 1 siège, uniquement à la faveur des quotas ; ce parti assez anti-kurde n'a guère de succès chez les Kurdistanî, étant plus actif à Kirkouk.

Les Turkmènes d'Erbil : 3,906 des voix, 1 siège.

La liste Rafidaïn (Mouvement démocratique assyrien) : 5,690 voix, 0.3 % 2 sièges ; ce parti très Assyro-nationaliste confirme sa baisse d'influence auprès des chrétiens depuis qu'il s'est séparé de la liste Kurdistanî et connaît aussi des difficultés de leadership interne.

Un Arménien pour le siège arménien : Aram Shahin Dawoud Bakoyan fait 4,198.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Manuel de Soureth ou comment apprendre la langue des anges

Le syriaque, langue d'Abraham, des soufis et des Anges

L'alimentation kurde comparée à celles des autres communautés du Kurdistan : Arméniens, Assyro-Chaldéens et Juifs