Hadji Bektash et les lions kurdes


Avant de se rendre au pays de Roum, Bektash décida d'effectuer un pèlerinage à La Mecque. Sur son chemin, alors qu'il traversait un désert désolé, il arriva en un lieu qui était le refuge des lions de la contrée. Personne ne s'y risquait jamais. A peine Bektash fut-il arrivé que deux lions l'attaquèrent. Mais Bektash les caressa de la tête à la queue et les lions se transformèrent en statues de pierre. Quand ils virent cela, les autres lions frottèrent leur museau contre le sol pour implorer pitié. Ceci se passait près du Kurdistan. Ceux qui passent dans cette région peuvent toujours admirer ces deux statues.

Bektash resta quelque temps chez le peuple kurde. Il y adota un nouveau-né et y montra toutes sortes de prodiges mais nous n'en finirions pas de les raconter.

Un jour, dans cette même région, Bektash faisait une promenade avec quelques disciples. Ils vinrent à passer auprès d'une rivière. Les poissons de cette rivière sortirent la tête de l'eau pour saluer Bektash et Bektash les remercia en disant : "Continuez ainsi à louer Dieu !"

A la vue de tous ces prodiges, le peuple s'attacha beaucoup à Bektash. C'est pour cette raison qu'on l'appelle Hunkari (ceux qui suivent Hunkar Hadj Bektash).
Plus loin, il est mentionné que :

le vizir Shahid Germyan, après avoir conquis Karahisar i Kurdi (la forteresse noire des Kurdes) envoya des soldats sur les villes de Koutaya, Tavshanli et Sandikli.


Kara Hisar étant un nom très répandu pour les forteresses anatoliennes, il est assez difficile de savoir laquelle était celle des Kurdes. Tout au plus peut-on la chercher aux alentours de Kütahya, capitale des Germiyan.

Le Livre des Derviches Bektashi, vilayet-name, trad. Kursi Erguner.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Manuel de Soureth ou comment apprendre la langue des anges

Le syriaque, langue d'Abraham, des soufis et des Anges

L'alimentation kurde comparée à celles des autres communautés du Kurdistan : Arméniens, Assyro-Chaldéens et Juifs