Amedî en 1965


En 1965, le père Thomas Bois faisait paraître son livre Connaissance des Kurdes aux éditions Al-Khayat, à Beyrouth. En couverture, un dessin au trait était en fait une photographie d'Amedî prise la même année (un bon cru, c'est celle de ma naissance !) : un gros village, plus qu'une ville.


Ce cliché, meilleur que le premier, n'a pas été retenu pour la couverture en raison de son format qui convenait moins bien pour la maquette.

Ce qui me fait PLEURER DES LARMES DE SANG, c'est de n'avoir pas de clichés de la même époque de la porte de la Citadelle, alors qu'elle devait être encore en assez bon état... espérons qu'il ait pensé à en prendre quelques-uns qui doivent dormir on ne sait où...

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Manuel de Soureth ou comment apprendre la langue des anges

Le syriaque, langue d'Abraham, des soufis et des Anges

L'alimentation kurde comparée à celles des autres communautés du Kurdistan : Arméniens, Assyro-Chaldéens et Juifs