Fête de la Musique au Kurdistan Irakien






Erbil, du 21 au 24 juin 2009


Pour la seconde année de suite, le Consulat Général de France à Erbil, en collaboration avec le Ministère kurde de la Culture, organisera une Fête de la Musique au Kurdistan irakien. Dans toute la région, les musiciens sont invités à aller dans les parcs, les rues, les hôpitaux, les prisons, les écoles, les universités, partout, pour jouer de la musique.

Le Kurdistan irakien est l’une des régions du monde dont on parle peu de façon positive, ou pas encore. Les Kurdes irakiens ont été isolés pendant près de 60 ans, méprisés par le régime de Saddam Hussein, discriminés, massacrés. Depuis 2003, cette région autonome d’Irak connait une stabilité étonnante dans cette partie du monde tant assimilée à la violence. Aujourd’hui, au Kurdistan d’Irak, toute personne peut se promener sans risque dans la rue, et assister à une croissance économique et à un développement social sans précédent.

Dans cette région ou le vent de l’espoir souffle dans toutes les têtes, la Fête de la musique est un véritable symbole. C’est l’occasion pour les Irakiens de s’inscrire dans un monde ouvert, solidaire, au travers d’un événement qui a lieu le même jour dans 125 pays du monde. L’Irak est ainsi le 126e pays à fêter cet évènement.

De plus, pendant longtemps la musique fût le seul mode d’expression d’une culture, d’un passé, d’une identité. Longtemps, fredonner une chanson traditionnelle kurde était un crime. Aujourd’hui, et en particulier le 21 juin, la Fête de la musique sera pour la deuxième fois l’occasion de se rassembler aux rythmes des voix et des percussions des musiciens de la région et du monde entier.

En collaboration avec Culturesfrance, le groupe franco-jordanien Orient Europe Express jouera pour cette occasion dans le parc principal de la capitale, Erbil. Ce groupe français, aux influences orientales, est un parfait exemple des liens qui rapprochent les deux peuples. Le groupe profitera aussi de son passage à Erbil pour tisser des liens plus forts avec des groupes locaux.

Pour faire durer le plaisir, à Erbil, Le 24 juin au soir, à l’invitation du Consulat général de France, le grand chanteur kurde de Turquie, Sivan Perwer, symbole identitaire de la résistance kurde à l’oppression, des rêves les plus fous du peuple kurde, donnera un concert gratuit, en plein centre ville de la région autonome. Sa voix puissante, enivrante, incantatoire évoque les tragédies et les espoirs des Kurdes, ­au moins 30 millions de personnes écartelées entre la Turquie, l'Irak, la Syrie et l'Iran. Les textes magnifiques et engagés des chansons et le courage de cet homme rappellent à ce peuple pourquoi ils sont si fiers d’être kurdes.

Un vent nouveau qui souffle sur la région, sur un pays, l’Irak, dans un contexte où l’expression libre est un apprentissage. Le prochain rendez-vous pour le peuple kurde irakien se fera aux urnes, pour le renouvellement de leurs représentants le 25 juillet 2009. En attendant, place à la Fête de la Musique.
Consulat de France, Erbil.


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Manuel de Soureth ou comment apprendre la langue des anges

Le syriaque, langue d'Abraham, des soufis et des Anges

L'alimentation kurde comparée à celles des autres communautés du Kurdistan : Arméniens, Assyro-Chaldéens et Juifs