Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du mars, 2009

ELECTIONS MUNICIPALES EN TURQUIE : TASSEMENT DES VOTES AKP, AVANCE DU DTP DANS LES REGIONS KURDES

Avec 39 % des voix, le Parti de la justice et du développement (AKP) reste le parti dominant en Turquie, suivi du Parti républicain du peuple (CHP, centre-gauche nationaliste), principale force d’opposition au parlement, qui a obtenu 23,3% et du Parti de l’action nationaliste (MHP, nationaliste) avec 16,1% des votes. Cette victoire est une semi-défaite pour le Premier ministre Recep Tayyip Erdogan, qui avait déclaré qu’il considérerait comme un échec un score de moins de 47% des voix, score obtenu aux législatives de 2007.
« C’est insuffisant, a reconnu dès l’annonce des résultats, le premier ministre Recep Tayyip Erdoğan. Nous allons en tirer les leçons. » Dans les régions kurdes, l’AKP est même en recul par rapport au DTP, qui regagne la ville de Van et garde Diyarbakir dont l’actuel maire, Osman Baydemir a obtenu plus de 65, 43 % des voix, ce qui était prévisible en raison de la popularité de cet élu, malgré l’ambition très affichée du gouvernement de faire tomber ce bastion symbo…

Expo : Kurdistan, mon amour

KURDISTAN, MON AMOUR

"Nevzat Celik est né en 1976, à Van, au Kurdistan de Turquie. Après avoir voyagé en Asie et en Amérique, il s’est récemment installé à Paris, où il continue à travailler sur le Kurdistan, déclinant la photographie et le documentaire.

Kurdistan, mon amour est un voyage au cœur de son Kurdistan, celui dans lequel il a grandi et qu’il chérit, que le photographe et documentariste kurde Nevzat Celik propose. A travers ses photos, il partage un univers intime, composé de moments quotidiens, de portraits simples et d’instants volés, au détour de villages interdits d’accès aux visiteurs. Ce voyage initiatique débute à Payizava, dans la plaine, et se poursuit dans les plateaux, à travers les montagnes, passant par les routes menant à l’Iran. Il photographie une beauté sans atours, capture les couleurs et la lumière. Révélant un pan de la diversité kurde, le photographe invite à contempler une culture qui se lit en filigrane dans ses clichés. Cette exposition se place s…

SYRIE : NEWROZ MEURTRIER ET ATTEINTES GRAVES A LA LIBERTE D’EXPRESSION

Le parti kurde Yekitî (Unité) a, dans un communiqué, annoncé l’arrestation de 26 de ses membres lors d’une manifestation silencieuse, le 28 février dernier, dans la ville kurde d’Al-Jazira, pour protester contre le décret 49, nouvellement promulgué, qui interdit à tout habitant de régions « frontalières » soit les régions kurdes, d’acheter, de louer ou de construire sur leurs terres. La mesure a affecté gravement toute l’économie du Kurdistan de Syrie, et les Kurdes y voient une reprise sournoise du plan d’arabisation de leur région, plan « gelé » mais non abrogé depuis les années 1970. La réaction des services de sécurité a été quasi-immédiate. Dix minutes après le début de la manifestation, 26 participants ont été arrêtés et emmenés en détention. Yekitî a également fait état, tout le mois, d’actes de répression contre les manifestations au Kurdistan de Syrie.
Le 12 mars, 30 étudiants d’Alep ont voulu commémorer le 5ème anniversaire des victimes de la répression du Newroz 2004 à Qam…

Elections municipales en Turquie

source : Hurriyet (carte et estimations)


Grandes municipalités à majorité kurde remportées par le DTP :

Comme prévu, Osman Baydemir l'emporte largement à Diyarbakir avec 65.43 % des voix.
Autre ville symbole de la lutte kurde, Tunceli, qui vote DTP à 30% devant un indépendant local (24%) et, de façon plus surprenante, à noter le score tout de même honorable de l'AKP (21%) dans une région alévie où la méfiance envers les musulmans, même Kurdes, est encore tenace.
A Batman, même victoire écrasante du DTP avec Necdet Atalay et ses 59%, l'AKP n'arrivant qu'à 36% des voix.
A Siirt, le DTP l'emporte à 49% , mais bien talonné par l'AKP qui arrive à 45%.
La victoire la plus écrasante est à Hakkari, la ville la plus kurde des kurdes, 79%, et l'AKP se ramasse piteusement derrière à 15%.
Sirnak, autre ville particulièrement éprouvée par la guerre et les exactions du JITEm, d'ailleurs récemment secouée par la découverte des puits de la mort, vote aussi DTP à 53% et AK…

IRAK : PREMIERE VISITE DU CHEF DE L’ETAT TURC DEPUIS 34 ANS

Le 23 mars, le président turc Abdullah Gül effectuait la première visite d’un président de Turquie en Irak, depuis 34 ans, depuis que le président Fahri Korutürk avait rencontré son homologue irakien Ahmed Hassan al-Bakr, le prédécesseur de Saddam Hussein, en 1976. D’une durée de deux jours, ce déplacement avait pour objectif principal d’aborder la question du PKK avec le gouvernement irakien. Déjà, lors du 5e Forum mondial de l'eau à Istanbul, le président irakien, le Kurde Jalal Talabani, avait annoncé un appel commun de tous les partis kurdes d'Irak, de Syrie, d'Iran, de Turquie et d'Europe, afin que le PKK dépose les armes. Quant au problème de l’eau, c’est une source ancienne de conflits entre la Turquie et ses voisins syrien et irakien, en raison des barrages turcs sur le Tigre et l’Euphrate, qui ralentissent le débit des deux fleuves. Selon l'ONU, "la construction de nouveaux barrages et de réservoirs dans les pays voisins de l'Irak pourrait condui…

TURQUIE : L’ENSEIGNEMENT DELA LANGUE KURDE « IMPOSSIBLE » SELON R. TEYYIP ERDOGAN

En Turquie, la démocratisation de l’Etat et l’attitude du gouvernement devant la question kurde butte toujours sur l’enseignement de la langue kurde, un des points-clefs exigés par l’Union européenne pour l’entrée de la Turquie. Le 3 mars, la Cour européenne des droits de l'homme a ainsi condamné cet Etat pour l'exclusion provisoire de 18 étudiants de leur université après qu’ils ont demandé l’ouverture de cours optionnels de leur langue maternelle. La CEDH a jugé cette mesure « disproportionnée » et contraire au droit à l'instruction. Elle a attribué à chacun des étudiants 1.500 euros pour « préjudice moral ». En 2002, ils avaient en effet été exclus deux trimestres durant de l’université d’Afyon, pour avoir réclamé des cours de kurde. Les tribunaux turcs avaient appuyé cette décision, y voyant un risque de « clivages fondés sur la langue » et une « nouvelle stratégie de désobéissance civile prônée par le PKK ». La décision avait été finalement cassée par le Conseil d…

TURQUIE : LA MISE A JOUR DES « PUITS DE LA MORT » RAVIVE LES PLAIES DE LA SALE GUERRE

Les recherches pour mettre à jour des fosses communes se poursuivent au Kurdistan de Turquie, dans la province de Sirnak, depuis que, dans le cadre de l’affaire Ergenekon, plusieurs membres du JITEM aient mentionné de nombreux exécutions extra-judiciaires dans les années 1990 et l’existence de « puits de la mort » où ils avaient fait disparaître les corps, soit en les enterrant en rase campagne, soit en les faisant dissoudre dans de l’acide. Les aveux d’Abdülkadir Aygan, un ancien membre du JITEM et de Tuncay Güney, considéré comme une figure clef du réseau clandestin Ergenakon, ont incité la justice turque à ouvrir une enquête et à entamer des fouilles dans la région de Sirnak.
Le 9 mars, aux abords de Silopi, près d’une base militaire, des restes d’ossements humains et un fragment de crâne, ainsi que des pièces de tissu, ont déjà été découverts et examinés par les médecins légistes à Istanbul. Selon l’association du Barreau de Sirnak, le nombre des disparus s’élève à environ 17 000…

Mardin : Hégire, fuite du péché et "demeure de l'islam"

Présentation de l'éditeur:

Mardin est une des villes les plus impressionnantes du sud-est de la Turquie. Il y a 700 ans, c'était la capitale d'un petit état turcoman vassal de l'empire mongol d'Iran. D'où les interrogations de certains contemporains d'Ibn Taymiyya (661/1263-728/1328) : " S'agit-il d'un pays de guerre (balad harb) ou d'un pays de paix (balad silm) ? " Et, " pour le musulman qui y réside, est-il obligatoire d'émigrer vers les pays de l'Islam ou non ? " " Mardin n'est un pays ni de paix ni de guerre, " répond le théologien : elle a un statut " composite " (murakkab)... Le sens du Feliva de Mardin est ici exploré à partir de trois autres écrits taymiyyens relatifs au concept d'hégire - c'est-à-dire aussi de fuite du péché et des pécheurs - ainsi qu'à ceux de demeures de l'Islam et de la guerre. On examine par ailleurs, sur texte, l'utilisation que six penseurs a…

Saladin, l'homme, la légende

Les Jeudi de l'IMA : Saladin, l'homme, la légende, à écouter ou télécharger en ligne :


Conquérant de Jérusalem, héros de l'Islam, défenseur de l'orthodoxie, tels sont les traits que l'histoire a associés pour toujours au fondateur de la dynastie des Ayyoubides. Devenu célèbre aussi bien en Orient qu'en Occident, Saladin est une figure mythique sans cesse remise au goût du jour par des dirigeants arabes tels Hafez Assad et Saddam Hussein.

Sa mémoire est exaltée jusque dans les livres pour enfants qui mettent en avant le modèle du guerrier généreux et du souverain équitable, capable de séduire ses ennemis mêmes.

Quelle est la part de la réalité historique et quelle est la part de la légende dans le portrait parvenu jusqu'à nous ? À l'occasion de la parution du monumental ouvrage " Saladin " d'Anne-Marie Eddé, des historiens reviendront, en présence de l'auteur, sur le portrait mythique du sultan et les raisons de sa popularité, en prenan…

TV, radio : Bagdad, Maïmonide, soufisme

TV : Dimanche 29 mars à 20h40, sur National Geographic : Vivre à Bagdad, documentaire de Barrett Hawes, Kate Hillis et Ziad Turkey (Hometown Baghdad, USA, 2008). Radio : Dimanche 29 mars à 8h00 : Maïmonide, un architecte de la pensée. Avec le philosophe René Lévy, auteur de La Divine insouciance, Etudes des doctrines de la providence d'après Maïmonide ; Verdier. Maison d'études, Victor Malka.



A 19h sur France Culture : Zakia Zouanat, spécialiste du soufisme, auteur de Soufisme, quête de lumière,éd. Koutoubia. For intérieur, Olivier Germain-Thomas.


Entretien avec Hashim Hashimi

Pour changer un peu de l'éternelle dichotomie AKP/Turc vs DTP/Kurde, sur l'excellent site Rudaw.net une interview intéressante de Hashim Hashimi, élu kurde (il fut maire de Cizre de 1989 à 1994) mais au sein d'un parti islamique, c'est-à-dire l'ancien parti du Refah d'Erbakan, dissous par la Cour constitutionnelle turque en 1998. Il avoue lui-même avoir de bonnes relations avec les actuels dirigeants de Turquie (l'AKP est le successeur du Refah). On lui prête aussi de bonnes relations avec les Barzani et Jalal Talabani. Cela donne donc un point de vue kurde qui change un peu de la langue de bois du DTP telle qu'on a pu l'entendre encore en meeting, soit "libérez Öcalan, Öcalan c'est Mandela" et "Mam Jalal tu nous brises le coeur". Evidemment les discours électoraux ne sont guère propices à la subtilité mais cela confirme que le DTP compte placer sa campagne sur un terrain très politique, voire même international, avec la pe…

Colloque : Thomas d'Aquin et ses sources arabes

Vendredi 27 et samedi 28 mars 2009

à la Bibliothèque du Saulchoir , 43 bis rue de la Glacière, 75013 Paris.

Thomas d'Aquin et ses sources arabes

Colloque organisé par la Commissio Leonina, Paris, France, et the Aquinas and the Arabs Project, Marquette University, Milwaukee, Wisconsin, USA

Programme :

27 mars2009

10 h : Richard C. Taylor, Marquette University, Milwaukee, Wisconsin, The Role of Arabic / Islamic Philosophy in Thomas Aquinas’s Conception of the Beatific Vision in his Commentary on the Sentences IV, d.49, q.2, a.1

11 h 30 Jean-Baptiste Brenet (Université de Paris X - Nanterre) : L’image requise. Averroès et Thomas d’Aquin lecteurs de De anima 431a16-17

13 h : Déjeuner.

14 h 30 : E. Houser, University of St. Thomas (Houston) : How Br. Thomas Introduces the Principles of Avicennian Metaphysics into Sacra doctrina: 1 Sent. d. 8, q.1


28 mars 2009

10h : Cristina Cerami, CNRS Paris, Physique et Métaphysique: L’ordo scientiarum chez Averroès et Thomas d’Aquin.

11 h 30 : Isabelle Moulin …

Soupe d'anguilles : L'image survivante

Musée Pio-Clementino, Vatican.
Lisant ceci sur Warburg je ne peux m'empêcher de penser qu'ici aussi, par moment, cela doit faire penser à une "soupe d'anguilles" :
"Lire Warburg présente la difficulté de voir se mêler le tempo de l'érudition la plus harassante ou la plus inattendue - telle l'entrée en scène, au milieu d'une analyse sur les fresques renaissantes du palais Schifanoïa, à Ferrare, d'un astrologue arabe du IX° siècle, Abû Ma'sar - et le tempo presque baudelairien des fusées : pensées qui fusent, pensées incertaines, aphorismes, permutation des mots, expérimentation des concepts..."
"D'où, de quel lieu et de quel temps nous parle donc ce fantôme ? Son vocabulaire puise tour à tour aux sources du romantisme allemand et de Carlyle, du positivisme et de la philosophie nietzschéenne. Il manifeste tour à tour le souci méticuleux du détail historique et le souffle incertain de l'intuition prophétique. Warburg lui-même …