Persécution des chrétiens à Mossoul : l'accusateur accusé



Rebondissement presque désopilant (si on lui ôte son aspect sanglant), le député arabe sunnite du Parlement de Bagdad, Osama Al-Nujiadi, avait été à l'origine de la campagne visant à accuser les Kurdes des assassinats et enlèvement de Chrétiens à Mossoul. Il avait bénéficié dans le relais de ces affirmations, d'une presse arabe assez hostile aux Kurdes et de quelques complicités au sein du Mouvement démocratique assyrien, par ailleurs en pleine déconfiture interne, dont certains éléments semblent plus proches de l'ancien Baath que du "nouvel Iraq fédéral". Nêçirvan Barzanî avait, quelques temps auparavant démontré que de tels agissements, qui auraient pour but de "purifier" Mossoul de ses éléments syriaques n'étaient pas du tout dans l'intérêt des Kurdes, puisque cela livrait la province à ses éléments nationalistesd arabes ou bien islamistes.

En tout cas les forces de sécurité de Mossoul qui enquêtaient sur la dernière vague d'exactions contre les chrétiens de la province, ont, selon la police du quartier de Hamdaniye, trouvé des éléments et indices faisant soupçonner fortement de proches parents du député arabe d'être mêlés à ces actions peu reluisantes, notamment les rapts de chrétiens contre rançon. Leur rapport a été rendu publique, notamment dans les media kurdes.

"Nous appelons l'Alliance kurde (le bloc parlementaire du GRK à Bagdad) de se pencher sérieusement sur cette question, puisque récemment al-Nujaifi a émis des accusations sans fondemant et que jusqu'ici personne ne l'a interrogé. Aussi, le Parlement irakien doit lever l'immunité parlementaire d'Al-Nujaifi, afin qu'il soit interrogé, puisque s'étant fait le porte-parole des annemis de l'Irak" a déclaré un responsable de l'UPK à Mossoul. "L'Article 7 de la constitution irakienne interdit à quiconque d'user d'un poste politique pour inciter au désordre et aux dissensions parmi le peuple irakien ; aussi, selon la constitution irakienne, une personnalité comme al-Nujaifi devrait être traduit, en justice.” (source PUKMedia).

Les responsables de l'UPK affirment que les preuves sont accablantes pour les proches parents du député, qui ont d'ailleurs reconnu publiquement, notamment sur les ondes télévisées, être impliquées dans des actes visant à créer des tensions ethniques, sectaires et religieuses dans la ville.



'Stupidity, however, is not necessarily a inherent trait.'
Albert Rosenfield.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Manuel de Soureth ou comment apprendre la langue des anges

Le syriaque, langue d'Abraham, des soufis et des Anges

L'alimentation kurde comparée à celles des autres communautés du Kurdistan : Arméniens, Assyro-Chaldéens et Juifs