RTE fait de la hotline

Le Premier Ministre turc, bien agacé par l'arriération en matière de technologie de l'information qu'il rencontre même parmi les professionnels des media de son pays, s'est décidé à donner une leçon de contre-censure à cette bande d'empotés. Lors d'une conférence de presse, ayant déclaré qu'il avait suivi les dernières activités du parti CHP (l'opposition) via YouTube, une question (plus ou moins) innocente fusa dans l'assemblée :

- Mais YouTube n'est pas interdit en Turquie ?

Devant tant d'incompétence, le chef du gouvernement a dû y aller de sa petite leçon : Internet pour les Nuls :

"Si je vois YouTube, vous aussi pouvez le voir ! "('béciles ...) ; et d'expliquer obligeamment à cette bande de demeurés qu'il suffisait de taper "comment ouvrir YouTube" ou "la méthode pour accéder à YouTube" sur Google ou Yahoo et on avait instantanément cent mille réponses.

Ah là là, c'est du boulot d'être Premier Ministre en Turquie. Non seulement il faut censurer mais en plus aller expliquer soi-même à ses ahuris de concitoyens comment contourner sa propre censure, pfff, vivement la retraite...

(source Blog de Turquia via avesta)

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Manuel de Soureth ou comment apprendre la langue des anges

Le syriaque, langue d'Abraham, des soufis et des Anges

L'alimentation kurde comparée à celles des autres communautés du Kurdistan : Arméniens, Assyro-Chaldéens et Juifs