Parution : Sigilia n° 22 : Secret des origines

parutio

SIGILA : Secret des origines – Segredo das origens automne - hiver 2008

Ouverture :

Spectacle rassurant de Victor Hugo
Vincent Fleury : Le trou noir des origines est le nombril

"La question de l' « origine de l'homme » entremêle des aspects évolutifs, développementaux et physiques. L’auteur montre ici que la succession ininterrompue de hasards (mutations) peut être perçue comme un mouvement très simple dans l'espace des formes, qui pousse la morphogenèse vers des animaux allongés, à quatre pattes et à grosse tête."

Daniel Koren : Irreprésentable origine

"La peinture, la philosophie, la science, la religion, la mythologie ou la clinique psychanalytique : autant de dimensions qui montrent que l’interrogation sur l’origine est inéliminable, car elle concerne le sujet en tant que tel. Elle nous confronte à un irreprésentable dont la seule traduction possible confine au mythe et au fantasme."

Henrique Teotónio and António Coutinho : Evolutionary theory and human knowledge

"L’origine de l’espèce humaine et du monde qu’elle habite reste un secret pour la connaissance. Il est néanmoins toujours possible de raisonner sur des événements originels, à partir de l’expérimentation et de l’observation de phénomènes contemporains. La théorie de l’évolution proposée par Darwin et les développements qui l’ont suivie constituent certainement un domaine de la connaissance humaine qui n’a toutefois pas encore été suffisamment exploité en tant que théorie globale de cette même connaissance. Or, les concepts de différence et de similitude sont fondamentaux dans cette théorie. Les auteurs exposent dans cet article comment la contingence et l’interaction entre différents niveaux d’organisation biologique génèrent, en une relation de cause à effet, l’individualité et le temps, qui ont tous deux une existence autonome, indépendamment des contraintes physiques et de la subjectivité de chacun."

Bernard Sesé : Le principe/O princípio (poème, traduit en portugais par Carlos F.C. Carreto)

Xavier De Castro : Les origines de Magellan

"Les premières années de la vie de Magellan sont obscures, tout comme celles de Colomb. Mais de plus, de nombreuses erreurs circulent à ce sujet, depuis plus d’un siècle, reprises de livres en livre. Cet article se proposer d’évoquer brièvement les rares certitudes, les nombreux doutes et quelques erreurs courantes sur les origines du célèbre navigateur."

Joan Mendès-France : Captain Diogo Freire challenges the Santo Ofício concerning his origins. A true tale based on family documents

"Le lundi 4 janvier 1683, en fin de soirée, le capitaine Diogo Freire et son frère João furent arrêtés à Lisbonne par l’Inquisition pour être jetés dans des geôles isolées et nauséabondes. Au cours des mois qui suivirent, un autre de leurs frères, ainsi que leur mère et cinq de leurs cousins germains allaient connaître le même sort. Tous furent accusés du « crime » de Judaismo, c'est-à-dire de croire en « l’hérésie » juive, de la soutenir et de la diffuser en secret. Cet article relate les tentatives désespérées de Diogo pour remettre en cause, durant son procès, la perception que se faisait l’Inquisition de son « sang ». De façon plus générale, l’épisode illustre tant les habitudes impitoyables de l’Inquisition, que la cause désespérée des victimes et le cynisme des inquisiteurs. Les renseignements proviennent principalement des archives historiques et généalogiques de Pierre Mendès France, beau-père de l’auteur, qui, passionné par la vie et l’époque de ses ancêtres, cherchait à en savoir toujours davantage à leur sujet. Luís Mendes de França, l’un des cousins de Diogo évoqué plus haut, est l’ancêtre direct (remontant à la neuvième génération dans la lignée paternelle) de l’homme d’État. "

Marc Rastoin, sj : Les judéoconvers dans la Compagnie de Jésus : un secret bien gardé

"La Compagnie de Jésus fut à l’origine très accueillante envers les chrétiens d'origine juive appelés conversos. Ils eurent un rôle clef dans les premiers succès de l’ordre naissant en lui donnant les cadres dont il manquait et des candidats pour les missions. Mais cet accueil suscita aussi une forte opposition interne, qui, longtemps cachée, aboutit finalement à l'adoption des statuts de limpieza de sangre. L'histoire même de ce reniement de la volonté du fondateur fut à son tour longtemps tue avant que des recherches récentes lèvent peu à peu le secret qui pesait sur la fin dramatique de ce qui avait été une belle histoire d'amour"

Edson Roig Maciel : O amor de Pedro por João / L’amour de Pierre pour Jean (traduction de Nina Rosa Walker Roig). Nouvelle inédite.

Agnès Levécot : Secret des origines et écriture du silence : O Vale da Paixão de Lídia Jorge

"Dans O Vale da Paixão de Lídia Jorge, le personnage narrateur est l'objet d'un secret de famille concernant ses origines. Le silence qui pèse sur la fille de Walter parle dans un double mouvement d'écriture : celui de l'écriture du secret qui permet au personnage de construire sa propre identité et celui de l'écriture du silence par le romancier, qui ouvre sur des implicites multiples et profonds."


Eliane Vasconcellos : Por trás da criação

"La correspondance que l’on trouve dans les archives d’écrivains peut être considérée comme un riche matériau permettant de tracer la trajectoire des relations personnelles et l’origine de ce qui se cache derrière la création. La correspondance trouvée dans les archives personnelles de Clarice Lispector, déposées au Musée de la Fondation Rui Barbosa, en est un bon exemple. "

Laurence Motoret : Les orphelins dans le cycle romanesque Harry Potter de J. K. Rowling (ill. d’Annie Rameau)

"Le jeune héros de la série Harry Potter et son principal antagoniste Tom Jedusor alias Lord Voldemort ont l'un comme l'autre été élevés dans l'ignorance de leurs parents disparus. La quête de leurs origines respectives est au cœur des sept romans de formation écrits par l'anglaise J. K. Rowling."

Bernard Sesé : Prisonnier du regard (poème)/Prisioneiro do olhar (poème, trad. par Carlos F.C. Carreto)

Annie Franck : Confusion barbare

"Cet article propose une évocation de la confusion ravageante instaurée en « Thibaud ». Celle-ci est liée à un effacement des origines ; toute différence et toute séparation se trouvent déniées, tous les repères brouillés. L’extrême violence ainsi opérée chez Thibaud envahit la cure, installe un transfert chaotique, menace l’analyse de devenir à son tour machine à broyer l’altérité, dans une insidieuse barbarie."

Daniel Oppenheim et Hélène Oppenheim-Gluckman : Penser son origine après un génocide

"Il n’est pas facile de se situer dans son histoire familiale après un génocide pour ceux qui ne veulent pas laisser cet événement y faire origine. Leur effort pour retrouver la continuité de leur histoire, lui donner un sens qui ne découle pas seulement du traumatisme, éclaire la complexité de toute quête d’origine. Ce qui clôt la quête n’est pas seulement l’ultime savoir accepté comme suffisante vérité mais ce qui retisse le lien humain entre les vivants et les morts."

Ruth Py-Daniel Lépine : Un jour…qui sait ? Nouvelle inédite.

Isabelle Gozard et Gilles Guias : L’autre rive

"À l’origine : l’ineffable. Le peintre Gilles Guias et la comédienne Isabelle Gozard tentent ensemble de retenir la trace sibylline du secret. Peintures et mots se font écho, se tendent sur le fil ténu d’une expérience qui est au cœur même de leur travail."

Sylviane Bonnot-Matheron : L’héritage légendaire de Salomon au royaume d’Abyssinie : l’appropriation tardive d’un mythe des origines

"Le Kébrä Nagäst, rédigé au XIVe siècle par l’Église éthiopienne, fonde la filiation sacrée des rois d’Éthiopie en les désignant comme descendants du roi Salomon et de la reine de Saba et légitime ainsi la dynastie en place. À l’insu des auteurs du récit, transparaissent des traces occultes de la manipulation qu’ils ont fait subir à l’histoire. Quoique tardif, ce récit naïf a fait fonction de mythe fondateur auprès de la population."

Yaniv Hagbi : Language as an Artificial Origin. Oulipo between Jewish & Superstructural Tendencies

Anne Raulin : Engendrer les couleurs. À propos de Champion Métadier

"Par formes et couleurs, Champion Métadier croise-t-elle vers les origines ?"

Frédérique Kerbellec : La seule vie est en soi hélas ; Les pas des laids s’éloignent (poèmes)

Sandrine Alexie : Le secret des origines ou la langue des fourmis

"En islam et plus particulièrement dans le soufisme, la vie terrestre n’est qu’un exil temporaire, au terme duquel l’âme souhaite retourner dans sa patrie d’origine. Chez le philosophe et mystique iranien Sohravardî, ce thème gnostique du retour se double d’une nostalgie historique, celle d’être issu d’une civilisation disparue. Mais retrouver cette « sagesse de l’ancienne Perse » expose le soufi aux persécutions et à la mort. L’origine secrète de l’âme doit le rester et l’initié reste déchiré entre son envie de révéler et la nécessité du silence."

Fernand Cambon : L'énigme « Mignon »

« Mignon » est un personnage de l’immense roman de Goethe Wilhelm Meister. Personnage marginal mais à la présence insistante, d’emblée prédiqué de l’épithète « singulière » et du substantif « énigme ». Énigme, cette enfant l’est pour elle-même, s’interrogeant sur ses origines et hésitant sur sa sexuation. Elle est associée au personnage non moins énigmatique du « harpiste », avec lequel elle forme un « couple lyrique ». Nombre de leurs poèmes et chansons ont été mis en musique par Schubert et Hugo Wolf. Mignon s’avérera in fine être le fruit d’un inceste…


Anthologie du secret :

Jacques Davy Du Perron : Au bord tristement doux des eaux
Edmond Rostand : Premier passage sur mon jardin
Johann Wolfgang von Goethe : Mignon/Mignon (traduction de Fernand Cambon)
Rainer Maria Rilke : Du Dunkelheit/Obscurité des origines (traduction de Maurice Betz)
Eugénio de Andrade : As palavras / Les paroles (traduction de Michel Chandeigne)
Sophia de Mello Breyner Andresen : Eu contarei/Je raconterai (traduction de Joaquim Vital)

Lectures :

W.G. Sebald, Austerlitz, traduit de l’allemand par Patrick Charbonneau, Gallimard, « Folio », 2006 (Marie-Françoise Vieuille)
Dante Alighieri, La Comédie, vol. 3, Paradis, édité et traduit par Jean-Charles Vegliante, Paris, Impr. nationale, « La Salamandre », 2007 (Gilles Quinsat)
Hélène Puiseux, Des secrets mal gardés. Portraits sur le thème du secret dans la littérature, la musique et le cinéma, éditions du Félin, 2007 (Charles Baladier)
Thierry Savatier, L’Origine du Monde. Histoire d’un tableau de Gustave Courbet, Paris, Bartillat, 2006 ;
Bernard Teyssèdre, Le roman de l’Origine, Gallimard, « L’Infini », 2007 (Claude Léger)
Arcadio Pardo, El Mundo acaba en Tineghir, Madrid, Éditions Rialp, 2007 (Alberto Torés)François Flahault, Adam et Ève. La condition humaine, Fayard, « Mille et une nuits », 2007 (Sylvie Sesé-Léger)
Daniel Oppenheim, Littérature et expérience-limite, Paris, éditions CampagnePremière, coll. « En question », 2007 (Lya Tourn)
Odile Journet-Diallo, Les Créances de la terre. Chroniques du pays Jamaat (Jóola de Guinée-Bissau), Turnhout, Brepols Publishers, 2007 (Anne Raulin)
Henry Bauchau, Boulevard périphérique, Actes Sud, 2008 (Isabelle Gozard)
Maria Pia di Bella, Dire ou taire en Sicile, éditions du Félin, 2008 (Charles Baladier)
Solly Levy, El Libro de Selomó, Madrid, Hebraica ediciones, 2008 (Marc Zuili)


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Manuel de Soureth ou comment apprendre la langue des anges

Le syriaque, langue d'Abraham, des soufis et des Anges

L'alimentation kurde comparée à celles des autres communautés du Kurdistan : Arméniens, Assyro-Chaldéens et Juifs