Dieu, le murîd

"Il n'y a en réalité dans l'Existence pas d'autre "voulant" (murîd) que Lui, car Il est celui qui dit : "Et vous ne voudrez qu'autant que Dieu voudra."



Réflexion un peu étonnante qui ouvre certains horizons, si l'on se souvient que le murîd, c'est le disciple, l'élève soufi du murshid (guide), celui qui commence, au début de sa route, par être en désir ou en "vouloir", avant d'atteindre les étapes où il n'y a plus volonté ni désir, puisque le voyageur est arrivé. Bien sûr, le Sheikh al-Akbar tire là ce sens du côté de la volonté, mais en même temps, c'est comme s'il disait à tous les murîds qu'ils ont un condisciple éternel (alors que l'éternel guide des guides c'est Khidr).

"Celui qui marchait dans les ténèbres des nuits observa les étoiles et alluma la lampe,
jusqu'au moment où, la pleine lune dirigeant sa lumière, il délaissa les étoiles et attendit d'être au matin,
jusqu'au moment où, l'obscurité s'étant entièrement dissipée, et ayant vu l'aurore briller à l'horizon,
il délaissa les lampes, toutes les étoiles et la pleine lune, et guetta la lumière éclatante."

Ibn Arabî, La profession de foi.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Manuel de Soureth ou comment apprendre la langue des anges

Le syriaque, langue d'Abraham, des soufis et des Anges

L'alimentation kurde comparée à celles des autres communautés du Kurdistan : Arméniens, Assyro-Chaldéens et Juifs