Coup de projo sur : Les danses baloutches






Les cousins les plus proches des Kurdes (selon Vladimir Minorsky et bien sûr après les Lours et les Bakhtiars) sont les Baloutches. Au x° siècle, Ibn Hawqal les donnait même pour un seul peuple, et il faut dire qu'à l'époque, le territoire des nomades kurdes et baloutches se conjoignait beaucoup plus. Mais dans leurs danses et leurs pratiques de musicothérapie, ils sont plus proches des musiciens du Khorasan, avec l'originalité qu'il y a une fonction dévolue au femmes dans les pratiques chamaniques via les chants.

Les Baloutches partagent avec les Kurdes le triste privilège d'être un peuple écartelé contre son gré entre plusieurs frontières (ici le Pakistan, l'Afghanistan et l'Iran) et en perpétuel conflit avec les gouvernements centraux ou leurs voisins, et comptent donc nombre de mouvements séparatistes, soit par désir de liberté nationale, soit par hostilité religieuse envers les chiites (les Baloutches sont sunnites avec des pratiques soufies importantes).

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Manuel de Soureth ou comment apprendre la langue des anges

Le syriaque, langue d'Abraham, des soufis et des Anges

L'alimentation kurde comparée à celles des autres communautés du Kurdistan : Arméniens, Assyro-Chaldéens et Juifs