Mini-manoeuvre turque stoppée à Amadiyya

Alors qu'une opération terrestre turque est "en cours" au Kurdistan d'Irak des tanks turcs se sont fait encercler par les peshmergas qui ont menacé d'ouvrir le feu. Non, il ne s'agissait pas d'un franchissement de frontière mais d'un mouvement des troupes turques installées là depuis 1997, à la faveur de la guerre civile, après la grande offensive de 1996, où la Turquie soutenazit le PDK et l'Iran l'UPK et le PKK.

Bref, près de Bamarnê, les blindés ayant fait mine de sortir et de se départir de leur statut d'observateurs,,ilsn'ont pu avancer au delà de 5 km, les troupes kurdes les ayant encerclés pour stopper leurs manoeuvres. Les camps se sont regardés en chiens de faïence pendant une heure et demi, avant que les Turcs ne décident de rentrer sagement au bercail de leur base, laquelle reste surveillée par les soldats kurdes.

Pendant ce temps là, de la Turquie, des avions bombardaient des zones montagneuses près d'Amadiyya et auraient détruit des ponts sur le Grand Zab, de source kurde (2 ou 4 selon les sources).

Par ailleurs, Abdullag Gul, le président turc, a appelé Jalal Talabani, le président d'Irak, alors que ce dernier venait d'arriver à Suleymanieh, son fief kurde. Selon les sources UPK, Abdullah Gul aurait renouvelé ses protestations d'amitié et de fraternité kurdo-turque, souhaitant le renforcement des liens économiques entre la Turquie et le Kurdistan. Il a aussi invité Jalal Talabani en Turquie.

(source NetKurd)

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Manuel de Soureth ou comment apprendre la langue des anges

Le syriaque, langue d'Abraham, des soufis et des Anges

L'alimentation kurde comparée à celles des autres communautés du Kurdistan : Arméniens, Assyro-Chaldéens et Juifs