Le Contre-Guide des Egarés

A Erzurum, un enfant de huit ans est poursuivi en justice pour avoir parlé en kurde lors d'un meeting électoral du DTP.

L'avocat dudit criminel fait tout de même observer que, selon le code pénal turc, on est susceptible d'être poursuivi pénalement en tant que mineur uniquement à partir de 12 ans. Mais bon, il s'agit ici d'une graine de terroriste, puisque le père du délinquant a été président du DEHAP et a fui la Turquie pour des raisons politiques. Ils ont donc raison de mettre la main sur le fiston avant qu'il ne prenne les mauvaises manières de son père. Lors du meeting, le gamin avait donc pris la parole en demandant en kurde, pourquoi son père n'était pas avec lui. Au moins la réponse de l'Etat ne s'est pas fait attendre : PARCE QUE ! T'as compris, maintenant ?

Dans le même temps on apprend que le maire de Batman a été condamné à 10 mois de prison pour avoir déclaré au Los Angeles Times qu'Öcalan était le leader des Kurdes, que le PKK n'était pas un groupe terroriste et qu'il fallait les autoriser à avoir une activité politique. Mis à part que le maire de Batman est un crétin, est-ce que cela méritait 10 mois de prison ? Bah quand on se reporte au cas précédent, oui, bien sûr.

De fait, au rebours de Maïmonide qui, dans son Guide des égarés, écartait trois sortes d'irresponsables, les imbéciles, les femmes et les enfants à qui il fallait interdire l'étude de la métaphysique, de peur que cela ne leur embrouille la cervelle, la justice turque, elle, ne fait pas dans la discrimination. Le Rabbi Moshe peut en prendre de la graine.

(source NetKurd).

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Manuel de Soureth ou comment apprendre la langue des anges

Le syriaque, langue d'Abraham, des soufis et des Anges

L'alimentation kurde comparée à celles des autres communautés du Kurdistan : Arméniens, Assyro-Chaldéens et Juifs