Le Nûbara biçûkan



"Au nom de Dieu le Clément le Miséricordieux :

La source de toute science est dans le nom du Savant

La prière, la louange et les actions de grâce
Sont pour le Créateur le Clément

Qui a donné aux langues éloquence et clarté
Et a donné les langues à l’humanité

Ainsi tous nous suivons
Notre Envoyé l’Illettré.

Qui a pour fidèles
Les Arabes les Persans et les Turcs

Après les louanges et les prières
Vienennt ces quelques mots tirés de langues

Qu’Ehmedê Xanî plaça en bon ordre
Et intitula "Nûbara biçûkan"

Non pour les puissants, les grands seigneurs,
Mais pour les enfants du Kurdistan

Qui, quand ils ont terminé l'étude du Coran,
Doivent apprendre à noircir leurs cahiers.

Et ainsi, par ces quelques notes,
Dédiés à ces natures d'anges,

Que s’ouvre la porte de leur intelligence
Etqu'ils puissent apprendre étudier facilement.

Mon espoir est que ces jeunes débutants
Qui s'évertuent dans leurs efforts,

Excellent dans leurs leçons
Et qu'ils nous en remercient,

Se souviennent de nous dans leurs prières
Et récitent pour nous la Fatiha !"

Ahmedê Khanî, Nûbar, Introduction ; (trad. et adaptation en français, Sandrine Alexie).

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Manuel de Soureth ou comment apprendre la langue des anges

Le syriaque, langue d'Abraham, des soufis et des Anges

L'alimentation kurde comparée à celles des autres communautés du Kurdistan : Arméniens, Assyro-Chaldéens et Juifs