Iran : mort d'un étudiant kurde en détention

En Iran, les Kurdes, majoritairement sunnites, sont peu enclins en ce temps de célébration, à pleurer tant et plus sur la mort de Husseïn à Kerbelah. Qu'à cela ne tiennent, les basij leur fournissent obligeamment d'autres occasions de verser des larmes sincères.

Un étudiant de Sine (Sanandadj) qui avait été arrêté par les services iraniens il y a dix jours est ainsi mort durant sa détention.

Ebrahim Lotfollahi, connu comme "activiste" étudiait à l'université de Payam Nûr, à Sine-Sanandadj, la capitale de la province de Kordestan. Ses parents, qui l'ont vu pour la dernière fois en vie mercredi dernier, affirment qu'il portait sur lui des traces de torture.

A l'annonce de la mort de leur condisciple, des dizaines d'étudiants se sont rassemblés sur le campus de l'université, accusant tout spécialement l'officer des services Mehdi Molavali, bien connu pour diriger les "interrogatoires" des détenus politiques et qui, semble-t-il, a quelques méthodes bien vigoureuses pour obtenir des aveux... ou le silence définitif de l'accusé.

Depuis le 14 janvier dernier, les services iraniens ont également arrêté les parents de deux étudiants kurdes, leaders de mouvements politiques. (source : adnkronos.com via ekurd.net).

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Manuel de Soureth ou comment apprendre la langue des anges

Le syriaque, langue d'Abraham, des soufis et des Anges

L'alimentation kurde comparée à celles des autres communautés du Kurdistan : Arméniens, Assyro-Chaldéens et Juifs