Encore un mouvement terroriste démasqué


Attention, si jamais vous voyez cet emblème quelque part, passez au large et appelez les forces de l'ordre : CECI EST UN LOGO TERRORISTE !

C'est en tout cas ce qu'a décidé le Centre national du contre-terrorisme aux USA, qui, dans son calendrier 2008, a fait figurer les logos des grandes organisations terrroristes dans le monde, histoire que tous les policiers sachent à quoi s'en tenir la prochaine fois qu'ils verront un autocollant sur un pare-brise à Manhattan. Et parmi eux, le blé, la tulipe et l'olivier de l'Union patriotique du Kurdistan dont le président est aussi celui de l'Irak, un rien quoi... et le fils de ce même président, parfois pressenti pour succéder à son père à la tête de l'Irak, Qubad Talabanî, est en poste à Washington, en tant que représentant du Gouvernement régional kurde. Comme ça, si le FBI veut faire un coup de filet, ils n'ont qu'à faire un raid au bureau du GRK sur place.

Mais Talabani Junior n'a pas apprécié la boulette et hurle à l'erreur insigne et monstrueuse, à l'insulte faite aux innombrables membres de l'UPK qui ont perdu la vie dans leur combat contre la dictature, le terrorisme etc. Il exige aussi des excuses.

Interpellé, Carl Kropf, le porte-parole du CNCT, a bredouillé que euh oui, après vérification, ils avaient conclu qu'effectivement, le logo de l'UPK n'aurait pas dû figurer dans le tas de salopards ennemis duBien à abattre, et qu'ils l'avaient enlevé de leur site, en précisant, histoire de rassurer tout le monde, que cette liste n'avait jamais prétendu à être inamovible et définitive. Le problème est qu'ils ont, dans la foulée, imprimé 40 000 calendriers présentant ces logos, afin que les forces de l'ordre, et notamment les agents de police, puissent bien repérer ces emblèmes, par exemple en contrôlant les véhicules et "toutes sortes d'autres contacts"... On l'a compris, la prochaine fois que Qubad Talabani circulera en voiture à Washington, il a intérêt à planquer les auto-collants de son parti.

Quant à Kani Xulam, le directeur d'AKIN, ou American Kurdish Information Network, il s'est "effrayé" par cette "embarrassante erreur" : "Cela est clairement le fait de quelqu'un qui ne connait pas le premier mot de l'histoire et de la politique de cette région". Si les forces d'occupation en Irak sont renseignées par les mêmes, ça explique bien des bavures.

Bon, on n'a pas à se plaindre en France : on a quand même un président qui, durant sa campagne, n'a pas été capable, sur radio Monte-Carlo, d'expliquer la différence entre un chiite et un sunnite, rétorquant noblement qu'il ne souhaitait pas entrer dans ce genre de distinctions "ethniques". Comme radio Monte-Carlo est quand même une des radios francophones les plus écoutées dans le monde arabe il y a dû avoir pas mal de rates explosées de l'autre côté de la Mediterranée.

(source ekurd.net)


'Stupidity, however, is not necessarily a inherent trait.'
Albert Rosenfield.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Manuel de Soureth ou comment apprendre la langue des anges

Le syriaque, langue d'Abraham, des soufis et des Anges

L'alimentation kurde comparée à celles des autres communautés du Kurdistan : Arméniens, Assyro-Chaldéens et Juifs