Coup de projo sur : Chants araméens



Au rebours de beaucoup de chrétiens d'Orient, les Chaldéens, catholiques et suivant le calendrier grégorien, fêtent Noël le 25 décembre. Il y a peu de messes chaldéennes enregistrées mais les chants et les arrangements de Jahanara Laura Mangus permettent d'entendre comment sonne magnifiquement l'araméen dans les chants sacrés. Bien sûr, l'album a un petit côté New Age, mais je préfère cela cent fois aux arrangements déprimants que la diaspora araméenne diffuse parfois, surtout aux USA, avec des adaptations indigentes qui résonnent aussi lugubrement que du Haendel plaqué sur un harmonium... Cet album là du moins n'enlève rien à la beauté de l'araméen, que j'ai toujours trouvé d'une étonnante puissance émotive, comme l'écoute de sons originels (et d'ailleurs, avec 3000 ans d'histoire, c'est effectivement une des langues originelles de Mésopotamie). Bref, rien de plus énervant que d'entendre parler de l'araméen comme d'une "langue morte", comme ce fut le cas lors de la sortie de La Passion du Christ de Gibson, daube criante peut-être, mais pour laquelle j'ai toujours eu un faible en raison, justement, de ses dialogues.
Par contre, ignorant quels psaumes et prières sont chantés ici, il se peut que des couplets purement juifs y figurent aussi. Dans ce cas, on se dira que c'est pour Hanukah avec un peu de retard.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Manuel de Soureth ou comment apprendre la langue des anges

Le syriaque, langue d'Abraham, des soufis et des Anges

L'alimentation kurde comparée à celles des autres communautés du Kurdistan : Arméniens, Assyro-Chaldéens et Juifs