Libération de W, Q et X

Alors que le DTP s'apprête à passer en jugement, que les maires de Sur et de Diyarbakir sont en cours deprocès pour usage dangereux d'idiomes étrangers dans leurs mairies, Ali Babacan, le ministre des Affaires Etrangères turc, annonce la possible amnistie de trois dangereux éléments séparatistes qui jusqu'ici menaçaient l'intégrité de la République. Non ce n'est pas Cemil Bayik, Murat Karayilan et Duran Kalkan, ce sont juste le X, le W et le Q, qui seraient amenés prochainement à être "intégrés" dans l'alphabet turc, lequel passerait donc de 29 lettres à 32.

Si vous vous demandez en quoi cela concerne les Affaires étrangères, c'est que la réforme de l'alphabet serait comprise dans un pack de mesures destinées à amadouer l'Union européenne. Et pourquoi l'Union européenne se soucierait-elle de la teneur de l'alphabet turc ? Parce que l'absence de ces trois consonnes avaient servi de prétextes à maints préfets pour interdir des affiches ou condamner des fêtes de NeWroz, ou tout texte écrit en kurde, lequel recèle, malheureusement, beaucoup de Q, de X et de W.

Donc, au lieu de dépénaliser totalement, c'est-à-dire dans les faits, l'usage du kurde, on va faire une loi pour décider que trois lettres seront dorénavant turques. Un peu comme Süleyman Demirel, l'ancien président turc, qui pour éviter de dépénaliser la célébration du Newroz kurde, avait déclaré que c'était de toute façon une très ancienne fête TURQUE, et donc il n'y avait pas de mal à le célébrer, buyrun, pourvu bien sûr qu'il s'agisse de la fête de NeVruz et non NeWroz. Bon. On a encore fait un progrès, même le NEWROZ sera une fête turque ; pas à dire, la démocratie avance à grands pas...

source Today Zaman.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Manuel de Soureth ou comment apprendre la langue des anges

Le syriaque, langue d'Abraham, des soufis et des Anges

L'alimentation kurde comparée à celles des autres communautés du Kurdistan : Arméniens, Assyro-Chaldéens et Juifs