Sur la route de Koya




Sur la route de Shaqlawa à Koya, on avait dit au chauffeur de s'arrêter dans le premier village attrayant. On avait fait hâte à Kelhesmer. Les habitants nous avaient vues comme tombées de la Lune.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Manuel de Soureth ou comment apprendre la langue des anges

Le syriaque, langue d'Abraham, des soufis et des Anges

L'alimentation kurde comparée à celles des autres communautés du Kurdistan : Arméniens, Assyro-Chaldéens et Juifs