Memo le Prophète




S'avisant que selon les chiffres officiels, sur les 3.686 mosquées de la région du Kurdistan, la plupart portent - horreur ! - des noms arabes, le ministre des Affaires islamiques kurde a décidé, dans un beau zèle de "débaptiser" - si je puis m'exprimer ainsi - les noms arabes des mosquées du Kurdistan, pour les renommer d'après de grandes figures de l'islam kurde... Selon le directeur de son service de presse, Meriwan al-Naqshbandi, il s'agit de donner une "identité nationale" aux institutions religieuses. Naturellement, la nouvelle fait beaucoup râler dans les milieux religieux.

Traumatisés par des décennies d'arabisation forcée et en butte aux attaques plus ou moins sournoises des islamistes inféodés à l'Arabie saoudite ou à al-Qaeda, on peut comprendre que les Kurdes opposent à cet islam à la fois pan-arabe et extrémiste un islam bien de chez eux, qui mettrait en avant les confréries soufies, les cheikhs héros de la résistance kurde, etc. Un islam alakurda, en quelque sorte. .. Mais enfin, il sera aussi difficile de zapper l'arabité de quelques figures religieuses de l'islam (une certaine famille mecquoise qoraychi, au hasard) que pour les antisémites d'aryaniser Jésus. A moins que les plus fervents nationalistes ne découvrent au Prophète de Médine de soudaines origines kurdes... Pêxemberê Memo, après tout, ça sonne pas mal, non ?

(sources Kurdnet).

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Manuel de Soureth ou comment apprendre la langue des anges

Le syriaque, langue d'Abraham, des soufis et des Anges

L'alimentation kurde comparée à celles des autres communautés du Kurdistan : Arméniens, Assyro-Chaldéens et Juifs