des mosaïques romaines découvertes à Hasankeyf

Décidément c'est une fatalité que tous les sites condamnés à être noyés par l'impitoyable projet de barrages dans les régions kurdes (GAP) s'avèrent être des sites non pas témoignant de leur importance dans l'histoire kurde, syraique ou arabe, mais gréco-romaines, soit un passé qui pourrait complaire aux chantres du discours "Nous sommes des Européens" en Turquie.

Ainsi le professeur Abdulselam Uluçam qui dirige les fouilles de sauvetage à Hasankeyf a fait état de la découverte de mosaïques murales dans un ancien monument, qui seraient "d'une importance capitale pour l'histoire de la ville."

"C'est la première fois que nous découvrons des mosaïques murales à Hasankeyf. Nous avons découvert que les murs de cette structure monumentale, appartenant à l'époque romaine, étaient couverts de mosaïques qui débutaient à un mètre et demi du sol. C'est une part importante de la culture de Hasankeyf nous permettant de comprendre la période romaine ici et ces oeuvres artistiques, à travers les mosaïcs de pavement précédemment découvertes. On peut prouver maintenant que Hasankeyf n'était pas seulement une base militaire romaines ; ces mosaïques montrent que des ateliers artistiques y avaient été également fondés à la même époque."

Mais voilà, ils ont bien noyé Zeugma, pourquoi les mosaïques de Hasankeyf les arrêteraient ?

Source : Brèves archéologiques.


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Manuel de Soureth ou comment apprendre la langue des anges

Le syriaque, langue d'Abraham, des soufis et des Anges

L'alimentation kurde comparée à celles des autres communautés du Kurdistan : Arméniens, Assyro-Chaldéens et Juifs