Un indice

Là où on peut être sûr que le pseudo-accord des Premiers ministres turc et irakien sur des mesures (non précisées et pour cause) qui viseraient à éradiquer le PKK de Qandil est totalement inopérant et inoffensif pour le GRK, c'est que le ministre irakien des Affaires étrangères, Hoshyar Zebarî (kurde), a déclaré que le président irakien, Jalal Talabanî (kurde), et le président de la Région du Kurdistan, Massoud Barzanî (kurde), soutenaient très chaleureusement ce grand projet irako-turc.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Manuel de Soureth ou comment apprendre la langue des anges

Le syriaque, langue d'Abraham, des soufis et des Anges

L'alimentation kurde comparée à celles des autres communautés du Kurdistan : Arméniens, Assyro-Chaldéens et Juifs