Parution : Etudes kurdes Hors-Série n°2



"La Ligue Khoyboun (« Être soi-même ») se trouve à la base de la conceptualisation du nationalisme kurde moderne en Turquie. Ce comité, créé en 1927, vise à réaliser l’union de tous les Kurdes, sans distinction de religion, de dialecte et de classe sociale, dans un Kurdistan indépendant.

La modernité de la Ligue Khoyboun réside aussi dans l’importance accordée par ses dirigeants à sa propagande politique. Cette propagande est couplée avec un investissement important dans les contacts diplomatiques, pour la plupart officieux, avec les acteurs étatiques (Iran, France, Grande-Bretagne, Italie, Union Soviétique) et non étatiques de la région (les Arméniens et l’opposition turque). Ce faisant, le Khoyboun réussit à s’insérer dans un système d’alliances politico-militaires et, de la sorte, devenir un acteur régional incontournable, par exemple lors de la révolte de l’Ararat.

Le Khoyboun est également à l’origine de diverses associations et comités kurdes créés dans le Nord syrien et dans les grandes villes du Levant comme Alep, Damas et Beyrouth, de sorte que l’on peut considérer la Ligue comme une « école » du nationalisme kurde. En outre, les dirigeants de la Ligue Khoyboun, notamment les frères Djeladet et Kamuran Bedir Khan, vont jouer un rôle déterminant dans le mouvement de renaissance culturelle en dialecte kurmandji. Bien que les activités prometteuses des frères Bedir Khan se voient freinées par le départ des Français du Levant et par l’indépendance syrienne, le travail réalisé sur la langue et la culture kurdes, durant les années 1930 et 1940, revêt une grande importance car il deviendra la base d’une nouvelle période de développement de la langue kurde à partir des années 1980, cette fois-ci en Europe occidentale.

Les intenses activités de propagande du comité, et la « reconversion » d’une bonne partie des membres de la Ligue Khoyboun en « historiens », ont donné lieu à ce que l’on pourrait appeler les « archives kurdes » de la période postérieure à la fondation de la République turque . Ces documents témoignent de l’évolution du mouvement nationaliste kurde, ainsi que d’événements importants dans l’histoire contemporaine des Kurdes de Turquie. Ils constituent donc une source incontournable pour le chercheur, même si la prudence est de mise devant des documents profondément marqués par l’idéologie nationaliste, et qui ont comme objectif principal la légitimation du combat mené par le Khoyboun. Qui plus est, grâce à ces documents, les dirigeants du Khoyboun sont devenus des héros, hors de toute analyse critique, et ont nourri l’imaginaire national des nouvelles générations de nationalistes kurdes.

Parallèlement, l’exil des intellectuels kurdes dans les territoires sous Mandat français en Syrie et au Liban, explique la position centrale de la France, et dans une moindre mesure de la Grande-Bretagne dans la production d’archives diplomatiques largement inexploitées, concernant les activités du Khoyboun entre 1927-1944.

Pour ces raisons, nous avons voulu faire un double travail. D’une part, nous avons mis en valeur des documents, pour la plupart inédits, élaborés par le Khoyboun et par les services de renseignements français et britanniques. D’autre part, nous avons introduit, à l’aide des archives, mais aussi de commentaires, des éléments qui invitent à une relecture sur la portée réelle des activités du Khoyboun dans l’évolution du nationalisme kurde de l’entre deux-guerres. De la sorte, nous espérons avoir contribué à poser les bases pour une meilleure connaissance, plus proche de la réalité et plus éloignée des mythes, de l’organisation qui transforma à toujours le nationalisme kurde en Turquie."

Jordi Tejel


***

SOMMAIRE

  • La Ligue Khoyboun (1927-1944) à travers les archives. Mythes et réalités de la première organisation nationaliste kurde
  • La formation du Khoyboun au Liban
  • L'organisation du mouvement
  • Le Khoyboun et l'alliance kurdo-arménienne
  • Programme et doctrine du Khoyboun
  • Le Khoyboun et la révolte de l'Ararat (1927-1931)
  • Crise et réveil du Khoyboun
  • La fin du Khoyboun

DOCUMENTS

  • Original et traduction du sermon de fidélité au Khoyboun et à la cause kurde ;
  • Résumé des statuts de la Ligue Khoyboun ;
  • Liste française des membres et branches du Khoyboun ;
  • Liste britannique des membres et branches du Khoyboun (1) ;
  • Liste britannique des membres et branches du Khoyboun (2) ;
  • Résumé de la lettre et du pamphlet rendus par le chef yézidi Ismaïl bey du Sindjar aux autorités britanniques ;
  • Traité de collaboration arméno-kurde de 1927 ;
  • Programme du Khoyboun ;
  • Rapport français sur l'interdiction de deux disques kurdes sur la révolte de Cheikh Saïd ;
  • Lettre de Sureya Bedir Khan à son frère ;
  • Entrevue entre le consul turc et Kamuran Bedir Khan en 1932 ;
  • Résumé d'un pamphlet de la Ligue Khoyboun, septembre 1928 ;
  • Liste de villages kurdes détruits selon la brochure The Case of Kurdistan against Turkey ;
  • Appel à la révolte (1) ;
  • Appel à la révolte (2) ;
  • Entrevue de Djeladet Bedir Khan avec le consul turc ;
  • Défense de Chukru Sekban des thèses turques sur les origines des Kurdes ;
  • Proclamation, occupation et création de la République kurde de l'Ararat ;
  • Appel de Sureya à l'aide des Britanniques en 1929 ;
  • Cachet du Khoyboun soulignant l'importance des revues dans la vie d'une nation ;
  • Statuts et programme de la Société de Bienfaisance pour l'aide des pauvres Kurdes de la Djézireh ;
  • Résumé du document saisi par le Khoyboun aux Turcs et adressé à M. Churchill ;
  • Lettre de Khoyboun à son Excellence Monsieur Churchill ;
  • Rapport sur la situation politique interne dans les vilayets de Bitlis, Diyarbekir, Van, Hakkari, Mush, Mardin, Urfa et Siirt ;
  • Notes.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Manuel de Soureth ou comment apprendre la langue des anges

Le syriaque, langue d'Abraham, des soufis et des Anges

L'alimentation kurde comparée à celles des autres communautés du Kurdistan : Arméniens, Assyro-Chaldéens et Juifs