Curieuse affaire

Selon la télévision turque TRT, un attentat-suicide a eu lieu à Qandil, tuant 4 commandants du PKK et le kamikaze lui-même. Il y aurait également plusieurs blessés.
Un membre du PKK se serait ainsi fait sauter à l'explosif en pleine réunion réunissant de hauts cadres, dont parmi eux Riza Altun, nouvellement arrivé de France via l'Autriche, et dont la fuite a provoqué quelques tensions turco-autrichiennes.
Les attentats suicide du PKK n'ont jamais été très nombreux et visaient surtout les casernes et les gendarmeries turques du sud-est. Avec les activités récentes du mystérieux groupe terroriste TAK, les kamikazes kurdes ont fait leur apparition dans l'ouest de la Turquie. Si les règlements de compte parfois violents entre commandants du PKK ne sont pas rares, c'était plutôt à coups de feu que l'on réglait cela. OSman Öcalan se prit ainsi une balle dans le mollet, quelques années avant sa fuite du PKK, alors qu'il était en plein conflit avec Cemil Bayik. Plus tard, des transfuges du PKK passés au PWD (nouveau parti fondé par Osman Öcalan) ont été assassinés par le PKK. Un attenta-suicide au sein même de leur fief est assez inédit. S'agirait-il d'un acte inspiré par Ankara pour étêter la guerilla de façon plus sûre et plus habile qu'une expédition militaire hasardeurse ? Ou bien est-ce un étêtement juste avant l'assaut afin de désorganiser l'adversaire ? S'agit-il de façon encore plus dérisoire de l'acte isolé d'un membre psychiquement déséquilibré ? ( la vie quotidienne à Qandil a de quoi rendre psychotique n'importe quelle personne saine d'esprit).
Pour le moment, de toute façon, on ignore encore le nom des victimes.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Manuel de Soureth ou comment apprendre la langue des anges

Le syriaque, langue d'Abraham, des soufis et des Anges

L'alimentation kurde comparée à celles des autres communautés du Kurdistan : Arméniens, Assyro-Chaldéens et Juifs