Elasticnagar

"Elasticnagar était impopulaire, et le colonel le savait, mais l'impopularité était illégale. La position officielle était la suivante : la présence militaire indienne au Cachemire avait le soutien total de la population, et prétendre autre chose, c'était enfreindre la loi. Enfreindre la loi, c'était devenir un criminel, or les criminels ne pouvaient être tolérés et il était légitime de les terrasser à coups de lois, de chaussures fréées et de cannes lathi. L'expression permettant de comprendre cette position était celle de partie intégrante, et les concepts qui y étaient associés. Elasticnagar faisait partie intégrale de l'effort indien et l'effort indien consistait à préserver l'intégrité de la nation. L'intégrité de la nation était une qualité qu'il convenait d'honorer, et attaquer l'intégrité de la nation c'était attaquer son honneur, ce qu'on ne pouvait tolérer. Par conséquent il convenait d'honorer Elasticnagar. Toutes les autres attitudes étaient déshonorantes et en conséquence illégales. Le Cachemire faisait partie intégrante de l'Inde. Un entier était un tout et l'Inde était un entier et les fractions étaient illégales. Les frations causaient des fractures dans l'entier et n'étaient donc pas intègres. Ne pas l'accepter, c'était manquer d'intégrité et contester, implicitement ou explicitement, l'intégrité incontestable de ceux qui l'acceptaient. Ne pas l'accepter c'était de façon latente ou patente, soutenir la désintégration. C'était subversif. La subversion menant à la désintégration ne pouvait être tolérée et il convenait de la réprimer sévèrement que ça soit d'une façon ouverte ou secrète. La popularité légalement obligatoire et exécutoire d'Elasticnagar était donc une question d'intégrité, pure et simple, même si la vérité était qu'Elasticnagar était impopulaire. Quand la vérité et l'intégrité entrent en conflit, c'est à l'intégrité qu'il convient de donner la préséance. On ne pouvait laisser la vérité elle-même déshonorer la nation. Par conséquent, Elasticnagar était populaire bien qu'il ne fût pas populaire. C'était là une chose assez facile à comprendre."
Shalimar le Clown, Salman Rushdie

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Manuel de Soureth ou comment apprendre la langue des anges

Le syriaque, langue d'Abraham, des soufis et des Anges

L'alimentation kurde comparée à celles des autres communautés du Kurdistan : Arméniens, Assyro-Chaldéens et Juifs