En Turquie le barzanisme gagne du terrain...

Ou l'art d'encourager les débats à l'éducation nationale... C'est à la fois drôle et navrant. Selon une dépêche REUTERS, à Diyarbakir, deux "graines de terroristes" kurdes âgés de 17 et 18 ans, sont poursuivis pour propos séparatistes et "incitation à la haine et à l'inimitié entre les peuples."

En fait, les deux délinquants haineux ont contredit un officier qui faisait cours dans leur école (ne me demandez ce que fichait un officier dans une salle de classe, m'étonnerait que ce soit une école militaire, mais bon). Cet officier venait en effet expliquer que le Newroz était une fête turque, célébrée depuis toujours par les Turcs, depuis qu'il avaient migré d'Asie centrale en Anatolie (depuis des millénaires, comme chacun sait). Si c'est le cas, c'était bien la peine de l'interdire si longtemps et de flinguer la foule qui osait allumer un feu dans le Sud-Est dans les années 90... Et donc le gradé est ensuite allé se plaindre (pas beau de rapporter) que ces deux morveux auraient osé lui dire que non seulement le Newroz était une fête kurde mais qu'en plus (l'officier a dû avoir une apoplexie), si pour le moment ils le fêtaient sous le drapeau turc, viendrait un jour où ils le feraient sous leur propre drapeau. L'officier ajoute que les deux criminels nient avoir tenu ses propos. Je suppose que toute la classe sera appeler à témoigner. Il faudrait que Barzani arrête ses commentaires dévastateurs, il donne des mauvaises idées à la jeunesse.

En tous cas, si les deux lycéens font de la tôle pour ça, je doute que cela contribue à renforcer leur amour du drapeau rouge à croissant et étoile...

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Manuel de Soureth ou comment apprendre la langue des anges

Le syriaque, langue d'Abraham, des soufis et des Anges

L'alimentation kurde comparée à celles des autres communautés du Kurdistan : Arméniens, Assyro-Chaldéens et Juifs