"Allahu Akbar"

Il y a quelques jours, une ferme libanaise près de Qaa, proche de la frontière syrienne, dans la vallée de la Bekaa a été bombardée par l'aviation israélienne. 33 ouvriers agricoles sont morts et 20 autres blessés. Ils venaient pour la plupart de Syrie, de la région kurde d'Afrin.

N'écoutant que son bon coeur, le gouvernement syrien leur a fait de belles funérailles. Les familles n'ont pas pu récupérer les corps et les enterrer à leur guise, tout étant pris en charge avec sollicitude par le gouvernement de Damas. La claque était là pour crier "Allahu Akbar" en brandissant des portraits du président Bachar al-Assad, tandis que les cercueils étaient recouverts du drapeau syrien.

Selon un responsable du parti kurde Yekitî, les services syriens ont réquisitionné d'office des étudiants et écoliers pour cette mascarade, ainsi que des Arabes qui n'avaient pas grand chose à voir avec les victimes.

De fait, on n'imagine pas des Kurdes de Syrie enterrer leurs morts avec le drapeau syrien en hurlant des slogans arabes ! En général, les enterrements kurde, s'ils sont politisés, se passent plutôt comme ça avec un drapeau tout différent sur le cercueil et avec des appels tout autre que ceux à la gloire d'al Assad ou du Hezbollah. Enfin cette sollicitude soudaine de la Syrie envers les morts kurdes sont tout à son honneur. Ce serait bien qu'elle s'en souvienne au prochain affrontement entre les Kurdes et leurs forces de sécurité.

(source From Holland to Kurdistan).

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Manuel de Soureth ou comment apprendre la langue des anges

Le syriaque, langue d'Abraham, des soufis et des Anges

L'alimentation kurde comparée à celles des autres communautés du Kurdistan : Arméniens, Assyro-Chaldéens et Juifs