Le Kurdistan d'Irak, coincé entre PKK et Turquie

Il y a quelques jours, Leyla Zana faisait une visite au Kurdistan d'Irak, dans le but de rencontrer Massoud Barzani et Jalal Talabani, soit les présidents kurde et irakien, afin de parler, non d'une solution négociée au problème kurde en Turquie, mais de ce qui la préoccupe davantage, c'est-à-dire l'éventuelle pénétration des troupes en Turquie pour en chasser les bases PKK. Ce qui est bien avec Leyla Zana c'est qu'on sait toujours pour qui elle roule. Remarquablement silencieuse durant les émeutes de Diyarbakir, celle qui aime prendre des poses de Pasonaria kurde, se soucie énormément, donc, des incidents de frontières en Irak. N'écoutant que sa compassion, elle se rue donc chez Barzani pour ... ? Expliquer aux Kurdes du sud comment il faut faire pour avoir un Etat non agressé par l'armée turque ? Barzani, gentiment, a en tous cas répondu indirectement à la nouvelle ligne belliciste du PKK, que le radicalisme était dépassé, que la manière forte ne pouvait qu'entraîner des incidents sanglants, que chacun savait ici (mais pas le PKK) qu'il était impossible d'arriver à quoi que ce soit par les armes. En gros : si le PKK ne multipliait pas les attaques à partir de Kandil, les incidents de frontières diminuerait de beaucoup ici.


Mais le plus comique est que sans doute agacés de l'initiative de Leyla Zana, qui n'a pourtant aucune fonction politique, ni aucun poste d'élue, les deux présidents du DTP, Ahmet Türk et Aysel Tugluk, y vont aussi de leur visite au Kurdistan, affirmant avoir été invités par le Parlement. A croire que c'est à Massoud Barzani de désigner le représentant des Kurdes en Turquie.

Egalement dans la course, Osman Baydemir, qui depuis les émeutes dans sa ville de Diyarbakir, est en butte aux attaques nationalistes comme PKK. Mais lui, pour le moment, ne semble pas chercher une légitimité chez ses compatriotes du sud, la caution des USA lui suffisant...

De son côté, Murat Karayilan, le chef militaire du PKK, hurle que toute tentative de conciliation entre Kurdes et Turcs est une trahison, que si l'Iran et la Turquie continue de menacer ses bases il va les envahir, enfin leur faire la guerre, enfin les pulvériser quoi, et semble se ficher éperdument de compromettre la reconnaissance politique du Kurdistan d'Irak, qui ne peut décemment pas se faire accepter comme pays sûr, stable, démocratique, et sans danger pour ses voisins, et continuer d'abriter 3000 guerilleros complètement paumés et manipulés dans une guerre absurde qu'ils ont perdue depuis plus de 5 ans.

Le dilemme du Gouvernement kurde est là : ne pouvant balayer cette guérilla parasite et par ailleurs totalement inutile, voire nuisible aux Kurdes de Turquie, sans heurter les sensibilités populaires kurdes qui ne verraient pas d'un bon oeil un affrontement fratricide, surtout au profit des Turcs, ils savent bien dans le même temps, qu'aucune autonomie ou indépendance kurde n'est viable au sud si Kandil sert de repli au PKK pour attaquer les voisins, ce qui reviendrait à le ranger dans la classe des "Etats-voyous" ou "Rogue-states" avant même d'être indépendants. Sans compter que l'Irak après tout, est mouillé aussi dans ces incidents de frontière, puisque c'est tout de même encore Baghdad qui, officiellement, doit demander des comptes ou en rendre dans les relations régionales et internationales.

C'est peut-être pour cette raison que les protestation du GRK sont assez molles sur les actions iraniennes, alors que Massoud Barzani s'est toujours fermement opposé à une intervention turque. C'est que les Iraniens, après avoir nettoyé les montagnes du PKK et du PJAK, ne resteraient pas au Kurdistan, alors que les Turcs ont toujours la tentation irritante de s'incruster plus qu'il ne faudrait.


Commentaires

  1. Anonyme6:22 PM

    le PKK va gagner cette guerre contre les états de la Turquie et de L'Iran (pays terroriste).Vous qui êtes vous pour juger si le PKK est terroriste ou non hein? S'il le faut nous les Kurdes d'europe iron là bas pour y faire la guerre.ok ne juger pas noublier pas que vous n'êtes pas DIEUX!!!!!

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Manuel de Soureth ou comment apprendre la langue des anges

Le syriaque, langue d'Abraham, des soufis et des Anges

L'alimentation kurde comparée à celles des autres communautés du Kurdistan : Arméniens, Assyro-Chaldéens et Juifs