Concert




Enfant de l'exil, parisien d'adoption, Issa Hassan l'un des maîtres du Bouzouk, nous offre un 5ème album « La cinquième saison » (Arion ? 2005) à son image : à la fois enraciné dans sa culture kurde et imprégné des parfums de ses voyages et rencontres. Dépassant sans encombre les frontières de la musique orientale traditionnelle, Issa signe ici un répertoire captivant entre atmosphère mélancolie et élans festifs !


Extrait 1 - Extrait 2 - Vidéo (si vous avez un problème pour lire les extraits cliquez ici)

Le parcours d'Issa commence il y a bien longtemps, dans un petit village du Kurdistan de Turquie, quand ses grands parents prirent le chemin de l'exil, vers un pays qui devait à l'époque représenter une certaine sécurité : le Liban. Une trentaine d'années plus tard, y est né celui qui est en train de devenir un des maîtres du bouzouk et un des musiciens orientaux dont les rencontres avec d'autres horizons musicaux permettent d'envisager avec enthousiasme ce que nous offrira le siècle présent.

Son jeu présente en même temps la virtuosité et l'originalité qu'on attend d'un grand musicien et l'ouverture d'esprit et l'humour musical que permet son aisance dans le système modal de la musique orientale.

Mais, qu'il joue avec des jazzmen (« Tooting Broadway » Arion ? 2000) ou des flamenquistes (« Ballade kurde à Seville » Arion ? 2000), il ne se départit jamais de ce qui constitue l'âme même de sa musique: la fibre kurde. Avec son bouzouk il a parcouru le monde et chanté dans des lieux aussi variés que l'Institut du Monde Arabe, le Cabaret Sauvage, les festivals de Ris Orangis ou la Médina de Tunis, de Jérusalem ou encore le Kensington Town Hall de Londres. Autant passionné par la mémoire que par les expressions artistiques contemporaines kurdes, Issa est aussi aujourd'hui consultant culturel à l?Institut kurde de Paris...

10 ans après son premier opus « Gulînar » qui l'a révélé en 1995, ce nouvel album que le désormais maître Issa Hassan nous présentera en quartet, est un petit bijou de musique(s) orientale(s), salué par la critique. Le rendez-vous est pris pour ce voyage sonore au fin fond d?un Kurdistan cosmopolite...



La formation



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Manuel de Soureth ou comment apprendre la langue des anges

Le syriaque, langue d'Abraham, des soufis et des Anges

L'alimentation kurde comparée à celles des autres communautés du Kurdistan : Arméniens, Assyro-Chaldéens et Juifs