Sombres crétins

Le PKK qui avait enlevé en Turquie un policier turc il y a quatre mois, l'ont libéré... au Kurdistan d'Irak.

ça c'est intelligent, c'est très sympa pour les copains du sud, à l'heure où la Turquie regueule pour contrôler Kirkuk et freiner l'émergence d'un Kurdistan stable et autonome et ... complet dans ses frontières.

Ils pouvaient pas le libérer au nord, dans les frontières "turques" ? Non bien sûr ! il faut bien montrer qu'on opère et qu'on stationne au sud, histoire de donner des arguments aux bellicistes turcs qui s'appuient sur l'activité des bases du PKK en Irak pour y justifier leur "présence ou future intervention militaire".

Ce qui est bien avec eux, c'est qu'on peut être sûr qu'ils essaieront toujours de dégommer l'indépendance des Kurdes d'à côté. Ils n'ont été capables ni de gagner la guerre ni d'avoir un Etat, mais ils feront tout pour empêcher que ça marche à côté.

Commentaires

  1. Tu parles des boulets...peut etre que ca convaincre UPK et PDK d'arreter leurs conneries de fraternité kurde...le PKK leur a assez montré par le passé, et leur montre toujours que pour eux la fraternité kurde ne marche que sous la tutelle de papa öcalan. Et dire que dans le meme temps les USA parlent de donner "le feu vert" à une intervention turque si les turcs les aident à attaquer l'Iran. HELP!!!

    RépondreSupprimer
  2. Bah le problème est que l'UPK et le PDK utilisaient aussi le PKK dans leur guéguerre... maintenant qu'ils se sont réunifiés faudrait effectivement arrêter les conneries. Mais je vois bien leur dilemme : ça doit leur faire mal d'aider les Turcs à dégommer des Kurdes, sachant cependant que le PKK est justement le pire ennemi des Kurdes du nord... et le leur aussi.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Manuel de Soureth ou comment apprendre la langue des anges

Le syriaque, langue d'Abraham, des soufis et des Anges

L'alimentation kurde comparée à celles des autres communautés du Kurdistan : Arméniens, Assyro-Chaldéens et Juifs