L'âge d'or des sciences "arabes"

Peut-être une exposition intéressante, mais dont le titre et le début de la présentation font quand même hausser les sourcils : " Lorsque l'on songe à l'apport des savants arabes au développement scientifique de l?Europe" puisqu'y sont présentés aussi bien des savants arabes que des Syriaques comme Ibn Bakhtishu, des Iraniens ou Turco-Iraniens ? comme al-Khwarizmi (Khwarizm est l'ancien nom de Kihva, aujourd'hui en Ouzbekistan), d'al-Qazwini (Qazwin est une ville de l'Iran occidental), d'?Abd al-Rahmân al-Sûfî (né à Rayy, Iran) ... et par souci d'objectivité, je me bornerai à dire qu'al-Jazari (c'est-à-dire de Jazirah) pouvait être aussi bien Arabe que Syriaque que Kurde.... et qu'il passa toute sa vie à Diyarbakir, à la cour turcomane des Artoukides...



Al-Jazari, traité des Automates, Topkapi Museum, XIII° siècle.


que l'on parle de Samarcande, de Jaiphur, de Delhi, et des céramiques " minaï " " haft-rang " et " lajavardina ", qui comme leurs noms l'indiquent sont iraniennes et d'époque seldjoukide, avec souvent des thèmes très "iranisant", comme les scènes de Shahnameh et des cavaliers à visage de bouddhas et longues nattes typiquement turcs...


Bahram Gour et Azadeh, Iran, XII-XIII° siècle, MET.

Idem pour les souverains et les princes ou mécènes patronnant ces sciences et ces ateliers, qui furent tout aussi bien arabes que turcmènes (comme les Seldjoukides et les Artoukides), Kurdes (comme les Marwanides et les Ayyoubides), Persans comme les Samanides...

Bien sûr la langue utilisée par les savants était l'arabe, mais doit-on pour autant appeler "sciences latines" toutes les disciplines enseignées en latin dans l'Europe du Moyen-Âge à l'péoque moderne ? Ou bien aujourd'hui, la langue de communication scientifique étant l'anglais, doit-on parler de "sciences anglaises ?"

Commentaires

  1. Anonyme3:42 AM

    Hello Sandrine Alexie

    I am trying to do a little research. Could you tell me if there are any reports in the French media or elsewhere of French banks looking to operate in Iraq/Kurdistan?

    Thank you.

    RépondreSupprimer
  2. No I never heard of that and I doubt that French bak or companies are ready to invest in Iraq.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Manuel de Soureth ou comment apprendre la langue des anges

Le syriaque, langue d'Abraham, des soufis et des Anges

L'alimentation kurde comparée à celles des autres communautés du Kurdistan : Arméniens, Assyro-Chaldéens et Juifs